Le week‐end passé, je me suis rendue à Ehrwald en Autriche pour participer à la compétition populaire « Soul of the Mountains » organisée par la marque Maloja.

Je porte les pro­duits de cette marque depuis une année et ce ras­sem­ble­ment était l’occasion de ren­con­trer les acteurs de celle‐ci. Notre équipe est com­po­sée de : Julie Gerber, repré­sen­tante de la marque Maloja en Suisse Romande ; Ohtmar Thomann, direc­teur de l’entreprise suisse de dis­tri­bu­tion Adcom Sports ; Manuela Von Aesch, admi­nis­tra­trice d’Adcom Sports et son copain Beat Collenberg.

Vue du départVue depuis Ehrwald (Autriche), juste avant de pas­ser la ligne de départ

Départ de la com­pé­ti­tion popu­laire à 11h30 pour 600 mètres de déni­ve­lé posi­tif avant un bon thé aux épices ! L’ambiance est super cha­leu­reuse et l’énergie est davan­tage à regar­der la vue et rigo­ler qu’à battre le chro­no.

Dans la première montée, toute l'équipe au taquet!Mes quatre co‐équipiers dans la pre­mière mon­tée, heu­reux !

Maloja est une marque alle­mande de vête­ments qui porte un grand inté­rêt à l’esthétique et à la qua­li­té des rela­tions humaines créées par son acti­vi­té. Je vous invite à décou­vrir son uni­vers sur le site : www.maloja.de . L’équipe artis­tique invente chaque année un thème qui est ensuite détaillé sur chaque pièce de la col­lec­tion et dans toutes les com­mu­ni­ca­tions. Cet hiver le thème s’appelle « The Alpan Way ». Il est une com­bi­nai­son ima­gi­naire des mots « Alps » et « Japan ». On retrouve la forte influence du pays du soleil levant dans les articles de la sai­son hiver­nale 2018–2019.

Team à l'arrivéeToute l’équipe à l’arrivée de la course

Mon séjour de 2 jours en Autriche fût express, mais il m’a encore plus convain­cue de la sin­cé­ri­té de cette entre­prise et de la beau­té de nos régions alpines ! Je me réjouis d’avoir l’occasion pro­chai­ne­ment de décou­vrir mieux les mon­tagnes autri­chiennes lors d’un futur séjour… avec vous !

Belle suite d’hiver à tous,

emi­lie.

« Travel often », les voyages petits ou grands, c’est vrai­ment trop super…