Le Val Germanasca était encore une des dernières vallées qu’il nous restait à découvrir ski aux pieds. Philippe et Xavier devaient y remédier au plus vite.

Un ter­rain de jeu extra­or­di­naire…

Une fois de plus, nos fidèles cobayes étaient les mêmes que pour le Val Varaita ou Preda aux Grisons. Sans jamais rechi­gner à nous suivre, ils sont tou­jours moti­vés à imi­ter quelques grands explo­ra­teurs tels que Horace Bénédict de Saussure.… Restons entre Genevois, pour une fois…

Un loge­ment à Prali, l’hô­tel Delle Alpi et son patron Carlo. Prali est une petite sta­tion de ski encore bien typique de l’Italie, qui mérite à elle seule une visite. Nous écri­vons cela, mais… nous n’a­vons rien dit…

Devant l’hô­tel au retour d’une des sor­ties. Les « anti­pas­ti » ne sont jamais bien loin

Le Val Germanasca est sauvage et le terrain de jeu est immense.

Le fond de Val Germanasca est rela­ti­ve­ment raide et encais­sé. Il faut lais­ser traî­ner les yeux et vos envies pour déchif­frer les solu­tions incroyables de ce ter­rain. Les forêts de mélèze garan­tissent de belles jour­nées sur­tout si l’or blanc se décide à reve­nir.

Malgré un mois de séche­resse, nous avons été sur­pris de décou­vrir encore des iti­né­raires sans traces, avec une neige froide et légère.

Un des points impor­tants dans notre métier et donc notre pas­sion, est de décou­vrir, obser­ver et par­cou­rir de nou­veaux iti­né­raires avec nos clients. La mis­sion a été plei­ne­ment rem­plie après ce séjour magique. Quel réel plai­sir, nous avons eu avec Philou, de jouer aux petits « Horace » durant une semaine. Nous en rede­man­dons.

Une ambiance excep­tio­nelle. Des pos­si­bi­li­tés infi­nies, ou presque.…

Au Val Germanasca, vous skierez avec une vue plongeante sur la plaine du Pô.

Une grande par­tie des courses réa­li­sables sur­plombent lit­té­ra­le­ment cette plaine. Souvent sur le retour du Val Maira, nous étions atti­rés par ces contre­forts des Alpes du sud. Une excel­lente rai­son d’y pas­ser une semaine de décou­verte.

Quelques forts en ruine avec une vue impres­sion­nante sur la plaine du Pô

Savez-vous pour­quoi le titre de l’article men­tionne le royaume du talc blanc ? Certes, nous n’a­vions qu’une petite ving­taine de cen­ti­mètres de neige fraîche…, jadis, les habi­tants du Val Germanasca exploi­taient des mines de talc. Ils nous en ont lais­sé pas­sa­ble­ment, pas sur les fesses.… Mais bien sous les skis !!!

François pro­fite de cette neige froide, sans traces.… A ne rien y com­prendre !

Au pas­sage nous remer­cions Carlo de l’hôtel « Delle Alpi » à Prali. Son accueil, sa dis­po­ni­bi­li­té et son désir de bien faire ont agré­men­té plei­ne­ment la réus­site du séjour.….Ses des­serts aus­si 🙂

Du ski pour tout le monde. Génial ou dément comme vous vou­lez.…