Le Pilier Candau dans la face Sud du Râteau est une superbe course classique qui se déroule sur un rocher excellent.

Très peu équi­pé et qui demande un peu de fee­ling quant au che­mi­ne­ment à prendre, cette ascen­sion mérite vrai­ment un pas­sage. Une belle envo­lée en D qui pro­pose plu­sieurs pas­sage en 4c et quelques pas en 5b/c. Entre ces der­niers, des sec­tions en 3 qui per­mettent, si vous le sen­tez, de mar­cher corde courte. Mais l’itinéraire est sou­vent dans des sec­tions raides du pilier.

Pilier Candau au Rateau. Anne Géant

Les pro­tec­tions sont faciles à poser tout le long de l’itinéraire.

Depuis quelques années, le pilier, s’attaque par son versant gauche. Quelques gradins avant une franche traversée à droite dans une petite dalle…

Cette der­nière vous per­met de rejoindre une large fis­sure dans laquelle se trouve un piton et une cor­de­lette bien usé à ce jour. De ce point, rejoindre, à droite, la fis­sure au des­sus de relai. Cette der­nière est facile à pro­té­ger. Franchir le mur et remon­ter à gauche par des gra­dins facile ( 4c puis 3 ). Rejoindre le fil de du pilier ( 100 mètres ). Restez non loin du fil en uti­li­sant le ter­rain à gauche. Raide mais pour­vu de prises ( 3c ). Repérer après une cen­taine de mètres, une large fis­sure – rampe qui tire dans le ver­sant Est (droite). Remontez cette der­nière sur 50 mètres jusqu’à une belle pla­te­forme au soleil…. De la pla­te­forme, reve­nir vers le fil du pilier et remon­ter au plus proche jusqu’au res­saut sui­vant. Le res­saut se fran­chit sur la gauche, ver­sant Ouest. Plusieurs pas­sages en 4c / 5a. Plusieurs pitons en place. Vous sau­rez que vous êtes au bon endroit, quand vous vous trou­ve­rez devant un mur de 8 mètres avec deux pitons et pour­vu de silex. Un beau pas­sage en 5a. Par la suite, trois lon­gueurs d’environs 30 mètres per­mettent de fran­chir le res­saut. Toujours légè­re­ment en ver­sant ouest. Passage du « sur­plomb » dans le topo ini­tial ( 5c ).

Pilier Candau au Rateau. Anne Géant autre cordée

La cor­dée qui nous devan­çait dans la fis­sure – rampe qui part en ver­sant Est.

Attention, une longueur, la dernière après le surplomb, part franchement en traversée en versant Ouest. 3 pitons en places vous confirmeront votre bon choix ( 4c ).

Rejoindre le fil et res­tez sur ce der­nier. Plus haut, vous trou­vez une vire de cou­leur noir qui contourne un res­saut. Suivre cette der­nière sur la gauche, elle tra­verse un petit cirque en rocher déli­té. Vous arri­vez au pied du der­nier res­saut ( 3c ). Le remon­ter jusqu’au fil de l’arête. Je pro­pose vrai­ment de suivre l’arête jusqu’au rap­pel ( 20 m. ) l’option de des­cendre des vires avant le rap­pel, existe, mais elles font pas envie…. ( Vires ver­sant Ouest, atten­tion si il reste de la neige ! )

Après le rap­pel, une courte mon­tée en dia­go­nal sur la droite et vous trou­vez la voie nor­male du Râteau.

Pilier Candau au Rateau. Anne Géant, sommet

Sur le haut du pilier. Ce der­nier devient une arête effi­lée.

Cette description complète, si besoin, les topos existants sur le web.

topo C2C

Partez avec un brin de 40 mètres mini­mum, 4 friends et 4 sangles munies de mous­que­tons. Matériel pour évo­luer sur le gla­cier ! Ce der­nier, pour arri­ver au pied, peu être bien ouvert.

Actuellement, les condi­tions sont excel­lentes. Les deux gla­ciers tra­ver­sés sont en excel­lents état. Le rocher est sec.

Le refuge de La Selle est gar­dé part une nou­velle gar­dienne qui avait fait ses preuves au refuge d’Adèle Planchard. Nous avons été très bien reçu à La Selle !