Shesep Ankh, une très belle voie de 11 longueurs pour 250 mètres. Un niveau maximum demandé à 6b+. L’obligatoire étant de 5c. Une voie de 2007 qui est encore en parfait état.
Contrairement à la statue de Shesep Ankh, sphinx égyptien se reposant sur son ventre, vous devrez quand même vous sortir les griffes pour enchaîner la totalité des onze longueurs de la voie.

L’accès est pos­sible par les rap­pels de Torquemada ou de Tatachat. L’une ou l’autre des lignes de rap­pels, vous deman­de­ra de mar­cher au pied de la face.
Le nom du sphinx est écrit en bleu au pied de la voie. Un mor­ceau d’os est atta­ché au second point !

Silvana dans le croi­sé de L3

Shesep Ankh était une tête royal au service de l’intelligence… Serait-ce un clin d’oeil aux grimpeurs qui devront un poil réfléchir dans les longueurs clés ?
B. Fara, le géniteur-ouvreur de cette ligne, donne une explication plus complète sur son site.

Silvana dans le magni­fique pre­mier 6b+

Shesep Ankh décor­ti­qué ci-dessous en 11 mou­ve­ments de sphinx….

L1 / 6a : Le nom au pied de la voie et l’os pen­du vous confirment que vos pre­miers mou­ve­ment égyp­to­logues sont bien au des­sus de vous… Dès le départ, le rocher est beau. Une belle fis­sure qui vous don­ne­ra le ton de la voie !

L2 / 4c : Traverser 10 mètres à droite et mon­tez vers un relai qui se trouve au des­sus de la vire.

L3 / 6a+ : Une lon­gueur magni­fique avec une fis­sure qui vous deman­de­ra de bien vous posi­tion­ner, sous peine de retour au point pré­cé­dent.

L4 / 6b+ : Peut-être LA lon­gueur qui res­semble le plus à Shesep Ankh. Où vous serez obli­gé de bien anti­ci­per les mou­ve­ments. Un rocher excep­tion­nel qui rend cette lon­gueur excep­tion­nelle…

L5 / 6a : Une tran­si­tion avant la pro­chaine lon­gueur dif­fi­cile.

L6 / 6b+ : Un rocher magni­fi­que­ment sculp­té, une ligne qui tire légè­re­ment sur la droite et des mou­ve­ments qui demandent, eux aus­si, une cer­taine réflexion… Magique !

L7 / 6b : Pas for­cé­ment plus simple que sa pré­cé­dente… Placements cru­ciaux.

L8 / 5c : En vue, la vire qui annonce que la sor­tie est proche… Ne pas perdre sa concen­tra­tion…

L9 / Vire, pas­ser un relai et contour­ner le pilier. Le relai sui­vant est un peu plus haut.

L10 / 6a+ : Une belle fis­sure et quelques réflexions sur vos pla­ce­ments, pour vous la jouer éco­nome…

L11 / 6b : Un départ en dalle, un beau pas ! Puis un pilier avec une belle ambiance.

L’ambiance de presles, loin du monde.… presque en Egypte !

Cette voie mérite vrai­ment un pas­sage, si elle est dans les dif­fi­cul­tés que vous appré­ciez. Ne serait-ce que pour son his­toire ! Vous connais­sez beau­coup de voie moderne qui ont leur propre his­toire en ligne ?