Un petit Cervin pour préparer le grand… Récit de notre journée à la Pointe de la Grande Glière en Vanoise.

Pointe de la Grande Glière, deuxième étape pré­pa­ra­toire d’un joli pro­jet fami­lial. Olivier et Philippe, deux frères et amis de Xavier , se sont dit que pour bien fran­chir la cin­quan­taine, rien de tel que de grim­per un peu plus haut pour mieux visua­li­ser leur ave­nir. Et pour­quoi pas s’offrir le Cervin.

Il est vrai que depuis là-haut, pas de grands obs­tacles, l’horizon est déga­gé. On voit loin !

N’ayant pas un grand pas­sé « alpi­nis­tique », nous leur avons, Xavier et moi, pro­po­sé une pré­pa­ra­tion en dou­ceur sur 3 ans.

L’année pas­sée, pre­mière jour­née sen­si­bi­li­sa­tion au tou­cher du caillou en grosses chaus­sures et exer­cice d’équilibre sur fil d’une arête. La tra­ver­sée des Perrons de Vallorcine semble être une bonne mise en jambe. Premier test réus­si, la mayon­naise com­mence à prendre !

2017, la météo nous pousse à nous diri­ger du côté de la Vanoise, pour aller titiller le Cervin du coin. La Pointe de la Grande Glière (3392m) par son arête sud (PD) nous pro­pose un très beau par­cours en boucle, sur un rocher de bonne qua­li­té. L’itinéraire est assez évident et rapide d’accès depuis le refuge du col de la Vanoise (topo C2C). Seules, deux por­tions sont un peu déli­cates. La pre­mière est l’attaque dans la moraine pour atteindre le col des schistes et la deuxième sec­tion est le cours pas­sage (env 50m) pour fran­chir le col de la Glière. Les gla­ciers fondent et nous laissent des pentes sablon­neuses, type semoule. Une corde fixe aide un peu à la pro­gres­sion, atten­tion de ne pas trop tirer des­sus. Je me com­prend…

Départ dans le brouillard mais les pré­vi­sions météo ont dit vrai et le ciel s’ouvrira pro­gres­si­ve­ment.

Xav et Olivier sur l’éperon après le col des schistes

Quelques pas­sages où il est néces­saire de poser un peu les mains

Les deux Philippe sur l’arête som­mi­tale

Les fran­gins Olivier et Philippe au som­met.

La des­cente s’effectue sans pro­blème par le gla­cier supé­rieur de la Glière pour aller cher­cher une rampe rive droite équi­pée d’une chaîne. Pour la suite il n’y a qu’à mar­cher jusqu’au par­king des Fontanettes.

Il ne nous res­te­ra plus qu’à fina­li­ser ce pro­jet. Ceci est pré­vu pour juillet 2018.

Gros plai­sir d’ accom­pa­gner et de voir l’évolution et la pro­gres­sion de nos deux clients. Belle moti­va­tion et on se réjouit de vous revoir l’année pro­chaine.

Bonne suite sur les arêtes… au vu des condi­tions gla­cières actuelles !

Xavier et Philou