Alex, Yann, Raph et Flo s’en sont allés grimper dans la Combe Maudite la semaine passée. Grand beau, pas d’orages, pas de vent et chaud en altitude : des conditions idéales pour aller se frotter au fissures chamoniardes… sans se lever trop tôt ! Légendaire pour ses longues voies en granit, ce cirque est le paradis de la fissure parfaite.

Avec Florian, nous avions fixé quatre jours en cette fin du mois de mai pour aller grim­per en mon­tagne. Nous n’avions jamais grim­pé ensemble, mais avions des amis en com­mun et il flot­tait dans l’air une cer­taine « com­pa­ti­bi­li­té poten­tielle » ! Je savais que je devais arri­ver en forme parce ce bougre sem­blait en avoir dans le coffre… Je confirme, il en a !

Escalade sur granit vers le Grand Capucin avec Yann Nussbaumer et Alexandre Gal, guides chez Helyum
Le Grand Capucin, le Trident, la Chandelle et le Clocher du Tacul, de droite à gauche.

Dans la Combe Maudite, au pied de ces bijoux de gra­nit, séjour­nait éga­le­ment nos amis Alex et Raph. Un joli camp de base à quatre, ryth­mé par trois acti­vi­tés : grim­per, man­ger et dor­mir. La proxi­mi­té du télé­ca­bine d’Helbronner (45 minutes de marche) nous octroie la pos­si­bi­li­té de prendre du luxe dans nos sac : des bons repas, des apé­ros de qua­li­té et de quoi dor­mir presque comme à la mai­son.

Escalade sur granit vers le Grand Capucin avec Yann Nussbaumer et Alexandre Gal, guides chez Helyum
Des tentes et plein de bor­del pour avoir la belle vie ! Tout ça posé à quinze minutes de marche des voies d’escalade.

Avec Flo, nous avons visi­té quatre voies, sur trois des satel­lites du Mont‐Blanc du Tacul : Grand Capucin, Trident et Clocher du Tacul. Petite visite.

« Indurain tiene dos huevos » au Clocher du Tacul

Escalade sur granit vers le Grand Capucin avec Yann Nussbaumer et Alexandre Gal, guides chez Helyum
Flo dans L2 de Indurain… quelque peu dif­fé­rente du topo au vu des ébou­le­ments récents !

Les ébou­le­ments au Trident de l’année pas­sée semblent avoir éga­le­ment atteint le bas de cette voie. Résultat : les trois pre­mières lon­gueur, quoique récem­ment équi­pées de relais chaî­nées, sont en rocher variable… et avec de belles grosses écailles qui sonnent bien creux ! Les 7a annon­cés ne sont plus vrai­ment pré­sents. Cela navigue entre 6b et 6c, en gros. Parfait pour se mettre en jambe !

« Elixir d’Astaroth » au Grand Capucin

Une voie fan­tas­tique ! La lon­gueur d’artif casse un peu la moti­va­tion de l’enchainement, mais per­met de don­ner une ambiance extrê­me­ment raide à cette voie. La par­tie du milieu, com­mune avec aucune autre voie du Grand Cap’, est encore équi­pée d’origine : les relais sont sur des pitons plus très neufs. Un mar­teaux et deux pitons au fond du sac ne seront pas de trop pour la lon­geur d’artif (si un seul piton saute, cela ne passe pas sur friends…) et pour ren­for­cer cer­tains relais.

Mentions spé­ciales aux lon­gueurs du bas, au 7a qui suit l’artif et à la par­tie com­mune avec « L’écho des Alpages » ! C’est long et c’est beau.

Escalade sur granit vers le Grand Capucin avec Yann Nussbaumer et Alexandre Gal, guides chez Helyum
Dans L2 d’Elixir, 6c tech­nique et peu pro­té­gable sur la fin.
Escalade sur granit vers le Grand Capucin avec Yann Nussbaumer et Alexandre Gal, guides chez Helyum
L7 d’Elixir… un bijoux ! Des fis­sures de rêve au début et un final tech­nique sur « knobs»…
Escalade sur granit vers le Grand Capucin avec Yann Nussbaumer et Alexandre Gal, guides chez Helyum
Le 6c com­mun avec l’Echo des Alpages. Grimper du si beaux rocher, bien raide, à 3700 mètres d’altiotude, c’est quand même fan­tas­tique !

« Kousmine » au Clocher du Tacul

Peut‐être notre coup de coeur. La ligne est moins longue et impres­sion­nantes que celles du Grand Cap’, mais les lon­gueurs sont d’une beau­té sans égal. Les deux 7a sont d’anthologie. Le pre­mier, tech­nique, ne sur­pren­dra aucun grim­peur de Saint‐Loup. Le second, le long d’une fis­sure tra­ver­sante géniale, est en pur style gra­nit : « hand jam » et tor­sion de chaus­son. La voie est rééqui­pée en relais et il y a des spits là où on ne peut pas pro­té­ger sur friends et coin­ceurs. Pas de quoi se faire peur !

Florian dans la deuxième longueur en 6c d'Elixir d'Astaroth
Si long l’accès au Clocher du Tacul…!
Escalade sur granit vers le Grand Capucin avec Yann Nussbaumer et Alexandre Gal, guides chez Helyum
La fameuse qua­trième lon­gueur de Kousime en 7a+… Tellement classe !

« L’ivresse des latitudes » au Clocher du Tacul

Nous l’avons par­cou­rue depuis L4, suite à Kousmine… Après cette der­nière, dur de riva­li­ser ! On a été un peu déçus par des lon­gueurs pas excep­tion­nelles : L4 et L5 n’ont rien de très esthé­tiques, le final de L6 est clai­re­ment « bof » et L7 est assez « bloc » (dif­fi­cul­té concen­trée sur une petite sec­tion). Mais qu’à cela ne tienne, grim­per, c’est quand même vache­ment bien !

Escalade sur granit vers le Grand Capucin avec Yann Nussbaumer et Alexandre Gal, guides chez Helyum
Raph (ici en action) et Alex, on éga­le­ment visi­té cette voie. Ici L4 juste après la vire. Un 6c bien fin !
Escalade sur granit vers le Grand Capucin avec Yann Nussbaumer et Alexandre Gal, guides chez Helyum
Yann dans le 7a de L’ivresse. La pre­mière par­tie cela lon­gueur est magni­fique. La suite, en rocher ébou­lé, ne nous a que moyen­ne­ment convain­cue…

En plus de « L’ivresse » et d’ »Indurain », la cor­dée d’Alex et Raph a par­cou­ru la Bonnati, « L’echo des Alpages » et « Voyage selon Gulliver » au Grand Capucin. À quatre, cela fait une joli mois­son !

Merci les amis pour ces beaux moments spontanés ensemble !

Bonne grimpe à toutes et tous !

Yann