Il est six heures du matin et nous sommes une dizaine à déblayer l’hélipad des presque cinquante centimètres de neige tombés durant la nuit. Il y a là des pilotes, des guides, des masso-thérapeutes, des mécaniciens, des skieurs pro,…

Ce qui se passe ce matin là sur l’hélipad est à l’image du fonc­tion­ne­ment géné­ral de la base d’Ayder de Turkey Heliski : une équipe de pro­fes­sion­nels unie, dévouée et syn­chro­ni­sée pour offrir à leurs hôtes la plus belle expé­rience d’hé­lis­ki pos­sible. 

J’ai eu la chance de pou­voir inté­grer ce « team » deux semaines durant et j’en res­sors sur-motivé : c’est du tra­vail exi­geant, en équipe et dans des mon­tagnes d’une beau­té excep­tion­nelle. L’alchimie par­faite !

heliski en turquie avec yann nussbaumer guide de montagne helyum
Après le dénei­gage : le brie­fing. Ici de gauche à droite : Roland (pilote), Alain (guide), Thierry (guide) et Thimmy (méca­ni­cien)… quand je vous disais qu’on tra­vaille en équipe !

L’accès à Ayder est aisé : un départ en fin de mati­née de Genève, une escale à Istanbul, un trans­fert de deux heures depuis Trabzon en mini-bus et vous êtes sur place ! Facile. Dès le len­de­main matin, on skie ! Le « safe­ty brie­fing » est inté­gré dans les pre­mières des­centes, ce qui le rend ludique, dyna­mique et sti­mu­lant. Une marque de fabrique heliski.pro !

Le terrain skiable est immense : 5’000 km2, l’équivalent d’un rectangle allant du Simplon à Chamonix, en incluant la Jungfrau et le Cervin.

Et nous y avons une conces­sion exclu­sive, c’est-à-dire que nous sommes les seuls à avoir le droit d’y pra­ti­quer l’hé­lis­ki…

heliski en turquie avec yann nussbaumer guide de montagne helyum
C’est par­ti ! Regardez au loin le ter­rain skiable…

En séjour « Classique », trois à quatre groupes de cinq skieurs (quatre clients et un guide) se font alter­na­ti­ve­ment trans­por­tés par l’hé­li­co­ptère vers la pro­chaine dépose. Chaque jours vous chan­ge­rez de guide et donc de posi­tion (pre­mier groupe à skier la pente, deuxième,…)

En séjour « Privé », c’est le même concept, mais vous avez un héli­co­ptère juste pour votre groupe d’a­mis. C’est du sur-mesure et nous allons visi­ter des zones plus éloi­gnées et sau­vages.

heliski en turquie avec yann nussbaumer guide de montagne helyum
Cherchez les skieurs… Sous le regard du Kaçkar (3937m).

Vous arri­vez donc sur place, à Ayder, le same­di en soi­rée et on skie dès le dimanche matin. Nous avons sept jours devant nous, du dimanche au same­di, pour faire chauf­fer les cuisses ! Le rythme habi­tuel :

  • 7h : réveil mus­cu­laire avec les masso-thérapeutes, rien de mieux pour se pré­pa­rer phy­si­que­ment à la jour­née qui vous attend.
  • 7h30 : petit déjeu­ner, un grand buf­fet avec tout ce que vous dési­rez (salé, sucré, pro­téi­né, vita­mi­né, gras, léger,…)
  • 8h30 : le pre­mier groupe décolle, sui­vi des autres, pour une belle demi-journée de ski !
  • Aux alen­tours de midi : le « lunch » nous est ame­né par la voie des airs !
  • L’après-midi : ski, ski et encore un peu de ski !
  • En fin de jour­née dif­fé­rentes acti­vi­tés s’offrent à vous : bains turcs, repos, baby-foot ou billard,…
  • 19h : apé­ro dans notre salle pri­va­tive de l’hô­tel sui­vi du sou­per (buf­fet turc et inter­na­tio­nal : excellent!).

En cas de mau­vais temps ren­dant le vol impos­sible, plu­sieurs acti­vi­tés vous seront pro­po­sées : ski de ran­do, raquettes, visite du châ­teau,…

À midi, notre hélicoptère nous amène notre repas et stoppe ses turbine. Pilote, guides, clients : tous ensemble pour reprendre des forces !

Notre base est donc l’hô­tel Hasimoglu. Nous pou­vons pro­fi­ter de toute l’in­fra­struc­ture de l’hô­tel et pos­sé­dons plu­sieurs lieux uni­que­ment pour nos hôtes Tukey Héliski : salle d’a­pé­ro et de soi­rée, zone pour les repas, salle de séchage pour vos chaus­sures et habits, salon de mas­sage, salle de fit­ness,… Juste à côté de l’hô­tel, Turkey Héliski a construit l’hé­li­pad sur lequel sont basés nos deux héli­co­ptères et sous lequel se trouve l’a­te­lier ski et l’a­te­lier pour les méca­ni­ciens sur héli­co­ptère.

Durant les deux semaines pen­dant les­quelles j’é­tais à Ayder, nous avons pu pro­fi­ter des meilleures condi­tions ima­gi­nables : quelques jour­nées de neige intense avec de la poudre jus­qu’aux oreilles et des belles sor­ties de ran­do… sui­vies d’une série conti­nue de jours de grand beau !

heliski en turquie avec yann nussbaumer guide de montagne helyum
« Lignes sur fond blanc », made in Kaçkar…

Travailler en hélis­ki est très exi­geant… Tout va très vite en héli­co­ptère et trou­ver les belles lignes en bonnes condi­tions n’est jamais aisé ! J’ai trou­vé ceci cepen­dant extrê­me­ment sti­mu­lant. Travailler en équipe est un vair bon­heur, pas for­cé­ment cou­rant dans notre pro­fes­sion. Chacun apporte aux autres ses expé­riences, ses res­sen­tis et ses avis au quo­ti­dien. On apprend de l’autre en même temps qu’on s’a­dapte pour que toute l’o­pé­ra­tion roule « comme sur des rou­lettes ». C’était le cas et c’est gri­sant !

Je serai à Ayder tout le mois de février prochain ! Vous m’y rejoignez ?

C’est par­ti ! À l’an­née pro­chaine !

Bonne suite d’hiver !

Yann

Crédits pho­tos de cet article :

  • Jansci Hadik : cou­ver­ture, 2, 5, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14 et 16
  • Serge Sozonoff : 19
  • Yann Nussbaumer : 1, 3, 4, 6, 15, 17 et 18