Quelques mots sur mon arrivée chez Helyum et ma formation de guide !

Mes premiers pas avec Helyum : Une sacrée équipe qui ne manque pas d’air…

C’est avec grand plai­sir que je vous annonce mon entrée en tant que guide de mon­tagne au sein de l’é­quipe Helyum ! Si aujourd’hui je fais mon entrée « offi­cielle » chez Helyum, cela fait déjà deux ans que j’ai le plai­sir de col­la­bo­rer avec l’équipe en tant qu’aspirant-guide. Voici donc quelques mots et pho­tos pour retra­cer chro­no­lo­gi­que­ment mes pre­mières sor­ties avec les dif­fé­rents guides d’Helyum ain­si que la fin de ma for­ma­tion de guide.

8 jan­vier 2018. Première col­la­bo­ra­tion avec Loïc et Alex et sur­tout ren­contre avec une autre équipe de choc : le Ski Club Menier !

Une jour­née de poudre ita­lienne au col Fetita entre le grand Saint-Bernard et le val d’Aoste.

4 février 2018. Longue remon­tée au fond du val Ferret pour gagner une superbe des­cente depuis la pointe de Combette. Première course gui­dée avec Phillip et une de plus avec Loïc.

Ambiance fée­rique sous le Six Blanc.

11 Avril 2018. Haute-route impé­riale, de Saint-Luc à Zermatt, avec Jérôme et encore une fois une super équipe.

4 mars 2019. Haute-route Grisone Bivio-Davos avec Yann

Après deux jours de tra­ver­sée, le mau­vais temps arrive et nous sommes contraint de faire des courses à la jour­née depuis le hameau de Preda. La frus­tra­tion de ne pas pou­voir conti­nuer l’i­ti­né­raire ini­tial est vite oubliée au vu de la quan­ti­té et la qua­li­té de la neige qui nous attend.

Lâcher de vachettes au para­dis. Descente du Piz Murtel (2844m).

Formation de guide

La for­ma­tion de guide s’é­tale sur 3 ans. Au terme de la pre­mière année, après une série de 6 modules d’une à deux semaines, on devient aspirant-guide. Il faut alors effec­tuer une qua­ran­taine de courses avec des clients sous la super­vi­sion d’un guide. Ceci per­met de s’ins­pi­rer de dif­fé­rentes façons de tra­vailler. J’ai eu la chance de faire une bonne par­tie de ces courses pré­pa­ra­toires avec les guides d’Helyum. Puis, arrive le cours de guide d’hi­ver, une dizaine de jours sur les skis et fina­le­ment le cours de guide été d’une quin­zaine de jours qui se ter­mine par les der­niers exa­mens qui per­mettent d’ob­te­nir le Brevet Fédéral de Guide de mon­tagne.

Du 7 au 17 mai. La sai­son de ski touche à sa fin, mais il fau­dra remettre les ski pour se pré­sen­ter au cours de guide.

Après plu­sieurs jours de mau­vais temps, les azi­muts et la bous­sole n’ont plus de secrets pour moi (ou presque…).

Sur le Glacier d’Aletsch, je passe le flam­beau à mon copain Louis à qui je sou­haite bonne chance pour trou­ver la cabane Konkordia.

Du 4 au 18 sep­tembre. Place au cours de guide d’é­té : départ pour les dolo­mites où nous grim­pe­rons uni­que­ment la voie Fehrmann au Campanille Basso, car le mau­vais temps nous fait aus­si­tôt repar­tir en direc­tion du Tessin. La par­tie alpi­nisme se dérou­le­ra quant à elle dans les Grisons entre Albigna et le Piz Badile.

Ici l’exa­men de glace raide, dans une cre­vasse du gla­cier de Morteratsch. Un peu trop confiant, un pio­let me fit un mau­vais tour…
Cérémonie de clô­ture au Château de Sargans et remise des médailles.

Pour cette année 2019, 24 nou­veaux diplô­més pour­rons décou­vrir les joies du métier de guide de mon­tagne !

Je me réjouis beaucoup de vous accompagner en montagne dans les années à venir… et aussi de grimper et skier avec mes potes et collègues d’Helyum ! Feu gaz !