La vita è bella, une très belle ligne ouverte en 2000 et remodelée en 2014. Elle mérite vraiment une visite. Voisine à la célèbre « Follomi » elle n’a rien à envier à cette dernière !

Une envo­lée sur 9 lon­gueurs flir­tant avec le 6c au maxi­mum. ( 6a obli­ga­toire ). Les deux pas­sages les plus dures en 6c ont deux styles dif­fé­rents. Le pre­mier sera un poil bloc et mor­pho­lo­gique, le second, une dalle technique.

Maud dans le magni­fique 6a+ de la 4ème longueur.

Le calcaire du Sanetsch n’a pris aucune ride, même après 40 ans de passages réguliers de générations et de grimpeurs différents. Certaines prises obligatoires de Follomi ont, certes, patinés un peu, mais la ligne reste majeur.

Cela dis, si vous vou­lez uni­que­ment user votre épi­derme sur un rocher flam­bant neuf, La Vita è Bella sera votre com­pagne toute choi­sie.
L’attaque se trouve à 80 mètres à droite de « Follomi ». Un peu plus haut sur le che­min. Un spit évident dans une dalle raide, marque la pre­mière longueur.

L1 / 5c : Un départ qui vous donne le ton sur la suite des dif­fi­cul­tés. Un pas qui demande un réveil effi­cace. Relais au som­met de la dalle.

L2 / 3 : Un ter­rain sans équi­pe­ment. Relais à 30 m.

L3 / 6c : Un très beau départ dans un dièdre frac­tu­ré. Un pre­mier pas­sage rela­ti­ve­ment raide qui vous demande un peu de lec­ture. Puis la sec­tion dure : Un petit dévers avec un équi­pe­ment très proche. C’est presque un mou­ve­ment de bloc voir mor­pho­lo­gique. Mais les mou­ve­ments sont beaux. La réglette ver­ti­cale à droite est meilleurs que le trou…. Je dis cela mais j’ai rien dis….

L4 / 6a+ : Un départ légè­re­ment sur la droite, puis la ligne remonte le bord d’une fis­sure. La ligne passe en dalle. Attention, à la sor­tie, la voie part à droite. Relai confortable.

L5 / 6c : Une mer­veille. L’enchainement de cette lon­gueur est magique. La sec­tion dif­fi­cile demande une excel­lente lec­ture et de bons pla­ce­ments de pieds. Le rocher est incroyable. La réglette clé main gauche est haute et tranchante…

Le départ du majes­tueux second 6c.

L6 / 6a : Une sec­tion en dalle et en can­ne­lures. Une belle lon­gueur qui vous amè­ne­ra au pied du res­saut final.

L7 / 6a : Certainement une des plus belles lon­gueurs de cette voie.

L8 / 6b : Magnifique pas­sage. Un rocher extrê­me­ment struc­tu­ré. Si vous avez pas de cornes sur les doigts, c’est dans ce pas­sage que vous allez bien sen­tir le manque…

L9 / 5c : La sor­tie se trouve fran­che­ment sur la droite ! Le second point n’est pas visible du relai. Vous pou­vez aus­si sor­tir sur la gauche, dans « Les Zéros sont fati­gués « Une sor­tie en 4b.

Couché de soleil ! Quand ils disent que La Vita è Bella, faut le croire !

Relai de la dernière longueur sur un bloc environs 10 mètres plus haut, sur le plateau sommital.

La des­cente est bali­sée par des points rouges. Il faut impé­ra­ti­ve­ment res­ter concen­tré lors de celle-ci ! Une glis­sade serait une très mau­vaise idée…

Emplacement de bivouac parfait

Le Sanetsch, allez‑y pour plu­sieurs jours. Il est pos­sible de bivoua­quer proche des voies. Profitez plei­ne­ment de cette région qui est magnifique.