Dans le cadre de mon service civil, j’ai eu l’occasion de travailler pour le service des sentiers pédestres de la commune de Bagnes. Quelques mots sur ces quatre années d’une pratique montagnarde différente que d’habitude.

Beaucoup de ran­don­neurs et d’alpinistes pensent que les sen­tiers pédestres qu’ils par­courent ont tou­jours été là et ne demandent que quelques pié­ti­ne­ments pour être entre­te­nus. Que nen­ni les amis ! Derrière ces che­mins se cachent des heures d’un tra­vail achar­né et des moyens finan­ciers consi­dé­rables. La com­mune de Bagnes a choi­si de mettre tout en oeuvre pour que ses sen­tiers soient irré­pro­chables. Et le résul­tat est à la hau­teur des moyens employés.

Entretient des sentiers pédestres de la vallée de Bagnes par Yann Nussbaumer guide chez HelyumSimon taille le che­min de Pierre à Vire afin de l’élargir.

En été, trois employés com­mu­naux tra­vaillent sur les che­mins de la com­mune : Hervé, Simon et Fabien. Une par­tie de l’été, un civi­liste vient en ren­fort pen­dant quelques mois. J’ai eu la chance d’avoir ce rôle durant les quatre der­nières années.

En tout, 400 km de che­mins doivent être entre­te­nus, amé­lio­rés et répa­rés. Chaque che­min est par­cou­ru en début de sai­son (de mi‐mars à mi‐juillet) pour l’ouverture : on y enlève les cailloux, creuse les tra­verses (ces grandes rigoles qui coupent le che­min et forcent l’eau à sor­tir de ce der­nier), redresse les sec­tions cas­sées pen­dant l’hiver, réins­talle les chaînes des pas­sages dif­fi­ciles, refixe les pan­neaux indi­ca­tifs,… Le même tra­vail sera fait dans l’autre sens en sep­tembre et octobre, pour la fer­me­ture.

Entretient des sentiers pédestres de la vallée de Bagnes par Yann Nussbaumer guide chez HelyumL’hélicoptère est un outil fabu­leux pour le tra­vail en mon­tagne : il per­met de se dépla­cer très rapi­de­ment (en éco­no­mi­sant ain­si des heures de marches, per­dues pour le tra­vail à effec­tuer) et il offre la pos­si­bi­li­té d’amener sur le ter­rain du maté­riel lourd.

En juillet et août, ce sont des pro­jets d’amélioration ou de construc­tion de nou­veaux che­mins qui foca­lisent l’attention. Quelques exemples mar­quants de ces der­nières années :

  • Construction des che­mins d’accès à la nou­velle Passerelle de Corbassière (pas encore des­si­né sur la carte)
  • Réparation du che­min détruit par un ébou­le­ment à Pazagnou
  • Réaménagement du Bisse de Corbassière, tom­bé en ruine et sans eau depuis près de 60 ans, désor­mais t0ut neuf !
  • Remise en état des écu­ries à voûte et îtres du Giétro, du Crêt, de Sovereu, de Bocheresse, de La Maye,…
  • Nouvel iti­né­raire de che­min, nou­veaux pont et réamé­na­ge­ment du lit de la rivière à la Tsessette (la rivière du gla­cier sor­tait sou­vent de son lit, empor­tant ponts et che­mins)

Entretient des sentiers pédestres de la vallée de Bagnes par Yann Nussbaumer guide chez HelyumCette année, une nou­velle pas­se­relle en métal a été ins­tal­lée le long du bisse de Corbassière.

Entretient des sentiers pédestres de la vallée de Bagnes par Yann Nussbaumer guide chez HelyumArrivée par les airs d’un pont pour un nou­vel iti­né­raire sous le gla­cier du Giétro…

Entretient des sentiers pédestres de la vallée de Bagnes par Yann Nussbaumer guide chez Helyum… quelques minutes plus tard, on le fixe soli­de­ment (et c’est un euphé­misme!) au sol.

Entretient des sentiers pédestres de la vallée de Bagnes par Yann Nussbaumer guide chez HelyumLa com­mune a déci­dé de remettre en état les îtres de la val­lée : ce sont des abris de ber­gers qui, à force de ne plus être uti­li­sés, tom­baient en ruine. Ici un lit et une table, tout neufs et construits exac­te­ment comme ils l’étaient dans le temps.

Dès le mois de novembre et durant tout l’hiver, Hervé et Simon s’occupent de l’entretien de la piste de ski de fond du Plamproz, du damage des accès aux res­tau­rants d’altitude de Verbier et à la cabane Brunet ain­si que du bali­sage de tous les par­cours raquettes et peaux de phoque de la val­lée. Ils construisent éga­le­ment, à l’atelier, les ponts, bancs et autres objets qui seront ins­tal­lés l’été sui­vant en alti­tude.

Entretient des sentiers pédestres de la vallée de Bagnes par Yann Nussbaumer guide chez HelyumDamage de la piste de ski de fond du Giétroz, début novembre 2017. Les pré­mices d’un bel hiver !

Quelle chance j’ai eu de pou­voir apprendre à pas­ser du temps dans ces alpages, à manier des machines que je ne connais­sais pas, à faire de la menui­se­rie, de la char­pente, de la maçon­ne­rie, de la ser­ru­re­rie, de la « démer­de­rie », à appré­cier un café au bis­trot après une jour­née entière pas­sée à pio­cher un che­min sous la pluie, à se mettre au ser­vice de tous ces ran­don­neurs afin qu’ils passent le meilleur moment pos­sible là‐haut…

Entretient des sentiers pédestres de la vallée de Bagnes par Yann Nussbaumer guide chez Helyum

Il y a tel­le­ment de tra­vail et de pas­sion humaine der­rière ces sen­tiers pédestres que je ne les par­cour­rai désor­mais plus de la même manière. Durant ces mois inou­bliables, j’ai petit à petit appris à connaitre ces types solides, pas­sion­nés par leurs mon­tagnes, incre­vables à la tâche et extrê­me­ment géné­reux. Merci infi­ni­ment Hervé, Simon et Fabien…

Yann Nussbaumer