L’escalade est une activité qui désormais se décline en de multiples catégories : escalade libre, cascade de glace, dry tooling, mixte, artif,… Avec des conditions de glaces qui ne sont actuellement pas optimales, nous avons pu aller titiller quatre de ces styles d’escalade en quatre jours. Avec toujours le même plaisir parce que ce qui compte, c’est grimper !

Jour 1 : cascade de glace : « Chasseurs de Glace » à Mauvoisin

Peu de cas­cades de glace sont for­mées en ce début d’an­née… « Chasseurs de Glace » a l’a­van­tage d’être per­chée haut en alti­tude et donc d’être poten­tiel­le­ment en condi­tions. Une pho­to prise de loin par un ami guide confir­me­ra mes pré-sentiments : cela semble top ! Et ça l’a été ! L’approche se mérite parce qu’elle est longue, mais elle apporte un côté « course d’al­pi » à cette magni­fique jour­née. Pour l’ac­cès, mon­tez bien sur le che­min d’é­té qua­si­ment jus­qu’au point 2360m. avant de tirer à flanc sur la droite jus­qu’au pied de la cas­cade. Nous avons contour­né la pre­mière lon­gueur et fait deux (très!) grandes lon­gueurs de 60 mètres.

Quelle ligne ! À aller cher­cher tout de même…
Le Lac de Mauvoisin. Norvégien…

Jour 2 : dry tooling à Argentière (Chamonix)

La météo du jour n’est pas opti­male et nous avons déjà assez mar­ché hier ! Alors on file sur Chamonix où, tout proche de l’ar­ri­vée du télé­ca­bine Bochard, des lignes de « dry too­ling » attendent nos lames affû­tés (plus pour très long­temps…!). Du mau­vais temps, de la neige, des spin drifts, de l’am­biances, un équi­pe­ment à faire tout sur coin­ceurs, des lon­gueurs magni­fiques sur du beau rocher et un retour à ski sur les pistes jus­qu’à la voi­ture. Deuxième jour­née vali­dée !

Ambiance à Chamonix !

Jour 3 : mixte en face nord du Moleson

Pour ce troi­sième jour, on mélange les deux pre­miers ! Un peu de glace, un peu de rocher et deux pio­lets. Simon Chatelan vient d’é­qui­per une nou­velle ligne dans la face nord du Moléson et c’est la grande classe : belle ligne géné­rale, bien équi­pées, grim­pante,… Un topo papier est bien­tôt prêt, alors patien­tez un peu pour plus d’in­for­ma­tions ! Dans les Préalpes, on grimpe sur des mottes d’herbe gelées, c’est ori­gi­nal et très amu­sant…

Les mottes sont bien gelées, les grim­peurs sont heu­reux !
Ça change de Chamonix ques­tion ambiance et fré­quen­ta­tion ! Et ça nous plait.
Sommet du Moléson. Un autre monde à juste 2000 mètres d’al­ti­tude.

Jour 4 : escalade aux Grandes Suites

Le soleil com­mence à nous man­quer, il faut bien le dire ! Alors pour clore les quatre jours, on craque et on va aux Grandes Suites (Annecy) pour par­cou­rir en t‑shirt la très belle « Les limites de l’in­fi­ni ». En ajou­tant à notre « tableau de chasse » un pic-nic au soleil et des beaux rap­pels face au lac, on peut vrai­ment dire qu’on aura pro­fi­té de beau­coup de mer­veilles que nous offre l’es­ca­lade. Reste juste l’ar­tif… quoique Sophie s’y est un peu entraî­né dans le 6c 😉

Dans le fabu­leux 6b…

Merci Sophie pour ta fidèle confiance et bravo pour ta capacité d’adaptation sans faille !

Merci Caroline George pour la pho­to de titre ! Sympa de te croi­ser dans la tem­pête !