Le col du Plan par sa face nord est une belle classique dans les itinéraires de l’Aiguille du Midi. Ce matin, il y avait des cordées pour le Fil à Plomb, le col nord du Plan et la ligne à l’Aiguille du Plan : La Gabarrou. La cordée partie pour la Gabarrou est revenue sur ses pas.

Les condi­tions dans ce ver­sant me font vrai­ment pen­ser à l’hiver 1992/1993. Sec et tem­pé­rer ! Nous pou­vions reti­rer les gants, pour boire et man­ger, le tout à l’ombre et sans avoir la moindre impres­sion de froid.

A l’ap­proche de la face

Thierry décou­vrait ce genre d’itinéraire. C’était son pre­mier « essai » pour par­cou­rir les 1500 mètres de déni­ve­lés entre le Plan et le som­met de l’Aiguille. Essai mar­qué et avec une belle aisance.
L’approche est excel­lente, une trace à pied qui porte et rela­ti­ve­ment directe, per­met de ne pas prendre de ski ou de raquette.

La rimaye du col du Plan est encore bonne.

Des condi­tions de tem­pé­ra­tures idéales. En polaire dans le cou­loir.

Le très gros chan­ge­ment, pour ma part, c’est ce mons­trueux bloc de 10 mètres sur 15 qui est venu se poser dans le haut du cou­loir du col du Plan. Peut-être qu’il est là depuis deux ou trois ans, mais pour moi c’est nou­veau et rela­ti­ve­ment intri­guant…. Cela impose un contour­ne­ment par la droite, facile ou par la gauche avec un petit pla­quage dans un dièdre. Passage de 10 mètres. Le départ de la rampe ce trouve au des­sus de ce monstre gra­ni­tique.

Thierry au relai en bas de la rampe. Entouré en bleu, le monstre coin­cé dans le haut du cou­loir.

Il faisait pas froid, mais imaginer ce cube venir ce bloquer de travers dans le haut du couloir, j’avais un peu froid dans le dos…

La pente som­mi­tale est en neige, à pars deux ou trois sec­tions de 5 mètres en mixte.
Une très belle jour­née par­ta­gée avec Thierry, pour sa pre­mière « ambiance face nord ».
Vivement la suite de notre petit pro­gramme….

Sortie au soleil. Que du bon­heur.