La Roumanie propose plusieurs destinations pour faire glisser vos peaux… Les Carpathes et le pays de Dracula est totalement adapté à notre passion hivernale.

Avec la moti­va­tion de Guillaume et Norah la pers­pec­tive de décou­vrir un nou­veau lieu et celle de me faire tailler les canines, les Carpathes, terres de Dracula, en Roumanie me sem­blait une bien belle des­ti­na­tion pour cette semaine de mi‐février ! Au départ la semaine était annon­cée belle avec un peu de neige, elle fût superbe et sans neige venue du ciel. Aucune chauve‐souris aux dents longues, ni d’ours ou de loup.

Roumanie ski dans les Carpathes

Norah, remonte une des très belles pentes du coin.

Dommage pour les deux der­niers sujets vivants dans ces contrées, une ren­contre aurait été la cerise sur le « Papanache » ( dés­sert rou­main ), sou­vent englou­tit en fin de jour­née par Maya, Max ou moi‐même. Une semaine de décou­vertes au fil des envies et des regards lan­cés la veille. Il est vrai qu’avec la seule carte topo­gra­phique du coin à 1:60000 c’est pas le soir au coin du feux que tu repaires faci­le­ment les solu­tions…

Par contre, ces regards aiguisés, comme des canines, eux, repairaient pour la journée suivante.

Repérage constant et envie de skier tous les cou­loirs du coin… Nous aurons vrai­ment pro­fi­té d’un ciel clé­ment pour ava­ler, tous les jours quelques déni­ve­lés sui­vit de.… Papanache, je vous le donne en mil !

Basés au lac Balea, au som­met d’une remon­tée méca­nique digne des pires cau­che­mars de la police des trans­ports Suisse, ce point de départ est excellent. Il demande certes, d’y reve­nir tous les soirs, mais les options avoi­si­nantes sont de petits bijoux pour les skieurs.

Coca cola roumain

Ambiance des années 80…

au sommet

Toute l’équipe sur le pre­mier som­met réa­li­sé.

Le massif est raide, nous avions des conditions stables avec chance.

Dans un cas contraire vous pour­riez réel­le­ment ne rien faire de la semaine, à part remon­ter en télé­phé­rique Coca Cola et man­ger des Papanaches.…. Les som­mets flirts avec les 2400 mètres, on tous des noms à dor­mir dehors, mais je vous motives pas trop à le faire, des nuits nous avons eu moins 20° sans sou­cis.

Les som­mets les plus proches, comme le Vf.Paltinului ou le Vf Laita sont de grandes clas­siques. Il est pas rare de trou­ver des alpi­nistes à pied dans vos trace de ski. Nous y étions avec une ambiance froide et le mas­sif regorge cer­tai­ne­ment d’itinéraires en mixte…

Pour en reve­nir au ski, je suis cer­tain que j’y retour­ne­rai en Roumanie, les solu­tions sont infi­nies et une fois de plus.…nous étions seuls !

Belle sortie sur un des vf roumain

Souvent les som­mets ce rejoignent avec un peu de por­tage.