Bavella est un paradis de l’escalade granitique, des itinéraires majestueux pour tous niveaux, des approches simples ou complexes, des voies courtes ou longues, un paradis…

Le Granit de Bavella est spé­cia­le­ment agréable. Souvent son grain est bien pré­sent, avec une adhé­rence spé­ci­fique à ce coin. Les grandes clas­siques, pas vrai­ment besoin de les pré­sen­ter vu qu’elles font par­tie, selon cer­tains topos, des plus belles lignes en gra­nite de France. Pour ce sujet, la Corse est bien fran­çaise…

U-Haddad-Escalade-Corse-Bavella-Xavier-Carrard-helyum-guide-005

Les Taffonis de U Hannad ( 6b+ / 6a oblig. ), une voie abor­dable, mais sa voi­sine, Omerta ( 6b+ / 6a oblig. ) mérite vrai­ment une visite.

Mais oui, le Dos de l’éléphant, Jeff, l’arête de Zonza, ou Omerta, sont des lignes uniques ! Chacune pour des points bien pré­cis, cha­cune avec ses propres spé­cia­li­tés, elles sont toutes à réa­li­ser ! Faire le « Pic Boeuf » (un oiseau squat­teur des dos d’éléphants) dans ses lon­gueurs à 60° où fric­tion et « avance sinon tu tombes » font ménages com­mun, reste une expé­rience à vivre ! Omerta, par contre, vous pro­po­se­ra une ligne à l’ombre, c’est déjà un excellent point…Avec des pas­sages aux styles variés, taf­fo­nis, fis­sures et dalles raide, le tout sur­veillé de près par l’esprit du coin…

Escalade-Corse-bavella-Tafoni-Helyum

L’esprit de Bavella sur­veille­ra tous les faits et gestes… Ne tirez pas un point en sa pré­sence…

Omerta-Bavella-Escalade-Corse-Silvana-Carrard-Helyum-guide-de-montagne-1

Un bon mou­ve­ment de fric­tion et ver­rou, le pas­sage 6b+ de Omerta ou U Haddad. Vana veut pas lais­ser son doigt dans le ver­rou…

Omerta-Bavella-Escalade-Corse-Silvana-Carrard-Helyum-guide-de-montagne

La grotte de Omerta. Un vrai plai­sir d’escalade gra­ni­tique.

Topo-Omerta-UHaddad-Bavella-Escalade-Corse-Helyum-xavier-silvana-Carrard

En rouge vous trou­vez « U Hannad » et en noir « Omerta ». La sec­tion com­mune est le pas­sage le plus dur ( 6b+ )

Le pas­sage dans la grotte et la ligne de rap­pel très bien posée en font un pas­sage obli­ga­toire. Un point de plus… Une jour­née de « repos » à l’arête de Zonza vaut aus­si le détour, un peu d’itinéraire, un doigt de maté­riel à pla­cer, un rap­pel de retour, bref, tous les élé­ments pour une petite course de mon­tagne. Une autre ligne nous aura aus­si vrai­ment fait plai­sir : la « Linea d’Ombra ». Sa pre­mière lon­gueur est d’anthologie, un 6b+ de 40 mètres ou plus, qui, pour ma part, aurait bien pu faire 30 mètres de plus, juste pour le plai­sir…

Escalade-Linea-d-ombra-Bavella-Corse-Silvana-Carrard-Bavella-Helyum

Vana à la sor­tie de Linea d’ombra.

Arete-de-Zonza-Bavella-escalade-Silvana-Carrard-helyum

Vana dans l’un des beaux pas­sages de l’arête de Zonza, un doigt de maté­riel à pla­cer et plein de taf­fo­nis. Un régal alpin !

Un retour sur le « Dos du pachy­derme», pour signa­ler que cette ligne est ré-équipée et que vous vous ferez net­te­ment moins peur qu’auparavant. L’accès est simple si vous sui­vez les infor­ma­tions des topos. J’ajouterais juste ce point : «…après la cor­niche expo­sée, suivre le sen­tier envi­rons 5′ jusqu’au petit croi­se­ment. Le sen­tier monte ou des­cend vers la rivière, des­cendre pour tra­ver­ser celle-ci et rejoindre la rampe d’accès….» Deux cordes de 60 mètres vous per­met­tront de pas­ser cer­tains rap­pel. Mais en tous les cas, deux cordes de 50 mètres me paraissent une bonne option.

Dos-de-l-elephant-Bavella-escalade-corse-silvana-carrard-helyum-guides-de-montagne

Le dos de l’éléphant : des lon­gueurs majeures en fric­tion.

Nous avons logé chez Jean Luc Antoni au lieu dit Aroli. Casa Lia et Albi. Chambre d’hôte ou caba­nons, ges­tion libre et sur­tout : une famille très agréable !