Parlez du Kosovo à un kosovar et dites lui que vous êtes Suisse, il connaîtra certainement un membre de sa famille qui vit chez nous, c’est une évidence ! La plus grande communauté Kosovar à l’étranger vit en Suisse !

A Prevalac, les maga­sins de loca­tion coha­bitent avec le fil neige.

Une autre évi­dence ; le Kosovo est un pays de ski, de décou­vertes et de pay­sages alpins. Le pays, pas plus grand que le dépar­te­ment fran­çais de l’Isère, est com­po­sé de plu­sieurs chaînes de mon­tagnes et d’une plaine où se trouvent les deux ou trois villes importantes. 

Pristina, sa capi­tale est en pleine expan­sion immo­bi­lière, du coup cette ville est moyen­ne­ment inté­res­sante. Par contre, Pritzen et sa place pié­tonne a un charme cer­tain. Au pied du mas­sif de Sharr, cette petite ville mérite un détour. Ne serait-ce que pour cer­taines pâtisseries…

Miel et fro­mage font bons ménage à Prevalac

Le massif de Sharr fait frontière au sud avec la Macédoine et l’Albanie.

Lors de notre séjour, la neige avait pas­sa­ble­ment déser­té les basses alti­tudes et les ver­sants sud. Ce qui nous aura obli­gé à res­ter dans les ver­sants nord du massif.

Le ter­rain de jeu est magni­fique. Les alti­tudes sont abor­dables, les som­mets flirtent avec les 2700 mètres et les courses avec les 1200 mètres de déni­ve­lés. Par contre, il est facile de cumu­ler deux ou trois des­centes dans la jour­née. Des belles tra­ver­sées sont pos­sibles ain­si que des boucles. Si l’enneigement le per­met, la magie du ski au Kosovo, c’est ses forêts de hêtres. Un feuillu qui est nu en hiver. Elles sont clair­se­mées et donc très ludiques à skier.

Le Kosovo c’est aussi la garantie de ne pas rentrer plus maigre que le jour de votre départ !

Les plats sont consé­quents, riches et variés. Les petits déjeu­ners impo­sants, les bières bonnes et visi­ble­ment les vins koso­var conve­naient aus­si à mon équipe de vigne­rons. Du moment que nous avions de la neige, un peu de ciel bleu, du vent, de l’ambiance en mon­tagne et des caves à visi­ter, il ne pou­vait rien nous arriver…

Entre vigne­rons c’é­tait vrai­ment simple. 

Le Kosovo à plusieurs petites stations de ski. Elles sont de vrais tremplins pour voir un peu plus loin, derrière la bosse…

Des com­bi­nai­sons d’itinéraires incroyables au départ des sta­tions de ski. La plus connue, Brezovica est déjà une des­ti­na­tion de rider. Elle a tout pour l’être ! Le ter­rain, l’ambiance et ses horaires flexibles pour l’ouverture ! Entre 9 et 10h30 le matin et une fer­me­ture à 15h30…. Soyez rapide dans vos courbes et tran­si­tions. 3 Euros la remon­tée et petit bar très cool à l’entrée de la station.

L’équipe sous la neige, annon­çant une belle suite de séjour.

Un pays de rêve pour skier ? Oui, compte tenu des forêts, des pentes, des accès et de la gen­tillesse des gens. Un ou deux points à rete­nir : Dans les forets nous croi­sions régu­liè­re­ment des traces d’ours ! Alors res­tez atten­tif si vous y êtes au coeur d’un hiver froid et sans nour­ri­ture pour les ours qui seraient en mau­vaise hibernation…

La décou­verte du mas­sif de Sharr par excel­lentes conditions.

Les loups habitent aussi ces lieux, mais nettement plus compliqués à croiser.

La très grosse décep­tion et elle est de taille : Les ordures ! Il n’est pas rare de mar­cher sur une bou­teille de vin ou un cor­net en plas­tique qui se trouvent sous vos skis au moment de la fonte de la neige.

Le pro­blème n’est pas (encore) l’eau… c’est les déchets qu’ils laissent dans une nature si belle.…

Le Kosovo doit impérativement prendre ce problème en main et de façon urgente !

Certes la neige était blanche et en quan­ti­té pour cacher la merde aux ours, mais le temps des Bronzés est révo­lu et nous irons pas à la mer cet été !
Le Kosovo est un très beau pays, fait pour les skieurs, peut-être que c’est nous qui allons leur don­ner le déclic néces­saire pour le nettoyer.

Alain, Jean Marc, Bernard et François, lors d’une jour­née exceptionnelle.

Je retour­ne­rai poser mes spa­tules dans ce mas­sif. Ce ter­rain de jeu est incroya­ble­ment riche pour tous. Pentes, cou­loirs, arêtes et épe­rons jouent de nos sens. Comme dans plu­sieurs coins de la belle bleue, celui-ci donne envie d’y res­ter pour skier toutes les options imaginables !

Kosovo helyum.ch la face nord
François dans la face du Uphu Kameh
Kosovo : Grand ski dans le massif de Sharr
La magie de Sharr
Kosovo : Grand ski dans le massif de Sharr
Denis, notre ami Kosovar avec qui nous avons par­ta­gés toute la semaine. Un local bien moti­vé et très bon skieur.

Nous avons réalisé plusieurs traversées. Des « combines » à remettre les peaux deux ou trois fois dans la journée. 

Kosovo : Grand ski dans le massif de Sharr
François lors d’une des com­bi­nai­son incroyable.

Des boucles de 1500 à 1700 mètres de déni­ve­lés en cumu­lé et autant de plai­sirs en des­cente. Les yeux qui trai­naient vers toutes ces pentes qui devront attendre mon pro­chain pas­sage pour que je vous en raconte encore plus.

Mais n’hésitez pas, venez avec moi lors de mon pro­chain départ !

Denis, en pleine action.

Février 2021 un départ est prévu pour skier les belles pentes du massif de Sharr.