Pour la troisième année consécutive, j’ai eu le privilège de pouvoir guider à La Cordée, un camp d’alpinisme de trois semaines, basé à Evolène, pour des jeunes de 14 à 17 ans. Une fois de plus, c’était une expérience fantastique !

La Cordée Evolène 2019 avec Yann Nussbaumer guide de montagne chez Helyum
Il a nei­gé en mon­tagne, alors on s’en va faire des longues voies d’es­ca­lade dans les gorges de Bramois.

Ce camp va légè­re­ment à l’en­contre des habi­tudes de notre époque qui pro­pose des acti­vi­tés « vite fait bien fait ». Parce qu’i­ci, les par­ti­ci­pants sont là pour trois semaines com­plètes, en immer­sion lente et construc­tive dans le milieu de la mon­tagne.

La pre­mière semaine, on apprend à se connaître, à grim­per, à s’as­su­rer, à atta­cher ses cram­pons, à faire son sac, à se lever tôt,… On apprend aus­si et sur­tout à vivre ensemble. La deuxième semaine, on est dans le vif du sujet : cha­cun a pris ses marques, le groupe a trou­vé son iden­ti­té, les timi­di­tés se sont éva­po­rées et on s’é­clate en mon­tagne. La troi­sième semaine, c’est le bou­quet final : on fait une grande course en alti­tude tous ensemble, on se connait désor­mais bien, il y a de la confiance, de l’a­mi­tié et le groupe est une cel­lule réglée comme du papier à musique ! Tout un pro­ces­sus impos­sible à mettre en place en quelques jours.

La Cordée Evolène 2019 avec Yann Nussbaumer guide de montagne chez Helyum
Bivouac cinq étoiles au pied de la Pierre Avoi.
La Cordée Evolène 2019 avec Yann Nussbaumer guide de montagne chez Helyum
Jérémy, un des nom­breux moni­teurs, enca­drant avec soin et pas­sion les jeunes par­ti­ci­pants. Ici dans » Tit train » à la Pierre Avoi.

Au milieu de la deuxième semaine, nous sommes mon­tés à la cabane de la Tsa. Au menu du len­de­main pour une par­tie de l’é­quipe : la voie nor­male de la Pointe de Tsalion et l’a­rête vers la Dent de Tsalion. Pour les autres : l’a­rête ouest de Tsalion, ou Eperon de Tsalion, sou­vent par­cou­rue par les guides d’Helyum.

La Cordée Evolène 2019 avec Yann Nussbaumer guide de montagne chez Helyum
A nous seuls, la cabane était bien rem­plie !
La Cordée Evolène 2019 avec Yann Nussbaumer guide de montagne chez Helyum
Oliver Messerli, mon col­lègue et ami, avec ses deux jeunes, sur l’é­pe­ron de Tsalion.

Au final, une longue jour­née pour tous ! Mais c’é­tait pré­vu ain­si et la sta­bi­li­té météo­ro­lo­gique nous a per­mis de l’a­bor­der cal­me­ment. Nous nous sommes tous rejoints à la cabane Bertol pour un sou­per et une nuit bien méri­tés. Le len­de­main, je vais avec une équipe de moti­vés visi­ter un som­met très rare­ment fou­lé en été : la Dent Sud de Bertol. Top classe !

La Cordée Evolène 2019 avec Yann Nussbaumer guide de montagne chez Helyum
Arrivée sous le som­met de la Dent Sud de Bertol ! La Dent Nord (som­met de droite), coté « F / 20 min. » dans les vieux topos, ne fai­sait pas du tout envie… Une arête raide et mani­fes­te­ment très instable. Les temps changent !
La Cordée Evolène 2019 avec Yann Nussbaumer guide de montagne chez Helyum
Bravo le d’jeuns !

En début de troi­sième semaine, c’est la cerise sur le gâteau ! On s’embarque tous sur l’a­rête Est du Weissmies (4027 mètres) pour une jour­née magni­fique. A dix heures, les 18 « Cordéens », 10 moni­teurs et 2 guides se congra­tulent, émus, au som­met ! Des moments qui me foutent la boule dans la gorge…

La Cordée Evolène 2019 avec Yann Nussbaumer guide de montagne chez Helyum
Youhouuuuuu !

Je redes­cends le jour même, un autre guide prend la relève pour les quelques jours res­tants. L’équipe ira grim­per aux Dri Horlini puis dans le fond du Val d’Hérens pour clore un camp qui, je l’es­père, res­te­ra dans les mémoires de tous.

Bravo à tous les jeunes qui mal­gré la fatigue, en rede­mandent à chaque fois ! Et un immense coup de cha­peau à toutes les moni­trices et tous les moni­teurs qui se plient en quatre pour offrir béné­vo­le­ment aux jeunes un camp d’une qua­li­té excep­tion­nelle. Vous avez la classe !

Vivement l’année prochaine !

Merci Jérémy Lorenz pour les pho­tos !