Un premier passage au Tessin il y a dix ans et le virus « Poncione d’Alnasca » est transmis. Celui-là d’virus, c’est un gentil ! Je n’ai donc surtout pas voulu être vacciné et y suis retourné avec Mathilde il y a quelques jours.

On a donc filé quelques jours au Tessin pour visi­ter la voie « Le Porte Interiori »… ver­sion ori­gi­nale ! C’est à dire avec des pas­sages d’ar­tif. La ver­sion moderne contourne ces pas­sages d’ar­tif mais la dif­fi­cul­té (8a+ / 7c oblig.) nous a quelque peu cal­més, un peu décou­ra­gés par la vision du nombre de jours qui nous auraient été néces­saires pour mener ce pro­jet à bien !

Un belle première journée pour monter au bivouac Scorpion

L’accès est effi­cace : ça monte sans dis­con­ti­nuer, avec un magni­fique arrêt vers des vasques d’eau typi­que­ment « Val Versasquiennes » ! Trop beau. Le bivouac Scorpion est un bivouac amé­na­gé sous des immenses blocs (qui, vus du des­sus, res­semblent à s’y méprendre à l’a­ni­mal en ques­tion) sur une prai­rie sus­pen­due, para­di­siaque. Vous y trou­ve­rez des mate­las, des sacs de cou­chage et des usten­siles de cui­sine (pas de gaz par contre!)

Pour la suite, on a opté pour une ascen­sion en deux jours, avec une nuit dans la face, en hamac. Afin de nous évi­ter de his­ser un sac trop lourd dans les pre­mières lon­gueurs le len­de­main matin, on monte encore le pre­mier jour poser de l’eau sur la vire médiane, avant de redes­cendre au bivouac pour sou­per et pas­ser la nuit.

Le Porte Interiori au Poncione d'Alnasca
Mathilde arrive au bivouac Sorpion, avec le Poncione en arrière-plan.

« Le Porte Interiori » en quelques mots…

Grimper cette voie en deux jours mais en redes­cen­dant dor­mir au Scorpion (via la vire médiane) à la fin du pre­mier jour, comme le conseille l’au­teur du topo du CAS consa­cré au Tessin, nous parait tel­le­ment dom­mage… La nuit sur les hamacs est un moment génial ! C’est presque un des argu­ments phares pour venir visi­ter cette voie. Le lieu s’y prête à mer­veille (en haut de la dixième lon­gueur, c’est un dièdre et des spits ont été pla­cés spé­ci­fi­que­ment pour y ins­tal­ler les hamacs) et c’est tou­jours plus esthé­tique de grim­per une face d’une traite.

Le Porte Interiori au Poncione d'Alnasca
Notre mai­son volante.

La voie, longue de près de 600 mètres, se déroule sur un gra­nite par­fait dans une ambiance bien raide ! On a kif­fé ! On s’at­ten­dait juste à des pas­sages d’ar­tif plus courts : cer­taines lon­gueurs sur cro­chets… ont beau­coup de trous forés à cet effet ! Il y a, dans la pre­mière lon­gueur au-dessus de la vire, un pas d’ar­tif qu’on a trou­vé pas évident : il faut soit avoir un piton très fin, soit tordre un cro­chet à l’en­vers dans une micro­fis­sure… On avait pas de piton !

Le Porte Interiori au Poncione d'Alnasca
Le 7a+ du bas vous deman­de­ra une dose non-négligeable d’é­qui­libre, de pré­ci­sion et de déter­mi­na­tion !
Le Porte Interiori au Poncione d'Alnasca
Vive les talons !

Le topo annonce une cota­tion obli­ga­toire de 6b+ pour l’en­semble… On opte­rait allè­gre­ment pour 6c/7a : le crux du pre­mier 7a est clai­re­ment obli­ga­toire et le 7b juste avant le bivouac est un sacré mor­ceau, pas équi­pé tous les mètres ! Mais tout ceci a ajou­té un peu de piquant tout à fait bien­ve­nu : on s’est bien écla­tés !

La des­cente peut se faire en rap­pel, mais la des­cente à pied par le cou­loir est très rapide (env. 1h du som­met au bivouac Scorpion) et c’est tou­jours plus joli de faire une boucle, non ?

Le Porte Interiori au Poncione d'Alnasca
Le bivouac sur hamacs : presque le « clou du spec­tacle » !

Après ces jour­nées de grimpe, on s’offre une petite visite de la Piazza Grande de Locarno : un pèle­ri­nage presque obli­ga­toire pour les ciné­philes que nous sommes. Pis tant qu’on y est, on va s’en­voyer une glace. Pis on va se bai­gner. Trop chouette de par­ta­ger ces jours avec toi Mathilde ! Prochaine visite dans « Futura »?!

C’est vraiment bien le Tessin !

Le Porte Interiori au Poncione d'Alnasca

Un petit clin d’oeil à mon partenaire Millet… Un t‑shirt particulièrement à propos pour cette voie !