Série limi­tée à la paroi du Duc est a par­cou­rir abso­lu­ment. Les lon­gueurs du haut sont mémo­rables en tous points de vues.

300 m. / 7a max, 6b obli­ga­toire / plus clas­sique mais excep­tion­nel­le­ment belle. Avantage de grim­per à l’ombre jusqu’à 13h00. Ouverte par L.Catsoyannis et P.Pezzini 2001.

Accès à pied et retour en rap­pel au pied de la voie. Attention accès par une tyro­lienne, contrô­lez bien les cordes de cette der­nière ! Sentier Blanc Martel pour 5 minutes, avant le pre­mier tun­nel, prendre la sente qui des­cend sur 20 mètres vers le Verdon. Attention à ne pas glis­ser ni faire tom­ber des pierres, il peut y avoir des nageurs… Accès iden­tique à Valse pour Manon

Remonter la foret après la tyro­lienne. Remonter les corde fixes sur la droites qui passent un res­saut. Attaque au pied du dièdre évident. Série Limitée étant la deuxième ligne en par­tant de la gauche. Profitez bien des cota­tions agréables des 6 pre­mières lon­gueurs, les deux der­nières pour­raient vous sur­prendre…

approche du secteur en tyrolienne

Approche et retour du sec­teur en Tyrolienne.

L1 : 6b. Dalle et gouttes d’eau en tra­ver­sée ascen­dante vers la droite. Belle mise en confiance.

L2 : 6b+. La suite… un peu plus com­plexe, mais des gouttes d’eau presque à tous les mou­ve­ments. Que du bon­heur.

L3 : 6a+. Un peu plus calme mais tou­jours aus­si beau. Un « cli­page » un peu enga­gé en fin de lon­gueur.

L4 : 6a+. Départ dans le dièdre. Rapidement la voie part dans le raide à gauche. Magnifique rocher. Enfin un peu de rai­deur.

L5 : 6c. Dément, un pas­sage raide en colo, avec des trous et juste l’impression d’être en moul et non en grande voie. Magique ! Une sangle utile pour un arbre en fin de lon­gueur, pour le/la seconde.

L6 : 6c. Exceptionnel, un cadeau. Rocher raide, des grosses prises, des gouttes d’eau, de l’ampleur, du bon­heur ! Fin de lon­gueur oû res­ter concen­tré vau­dra la peine.…

L7 : 7a. Là cela ce corse, départ pénible, pas­sage très raide sur petites prises, puis un poil enga­gé en sor­tie de lon­gueur… Vous y trou­ve­rez le 6b obli­ga­toire. Restez concen­tré et sur les pieds…

L8 : 6b+. Trois mou­ve­ments bien durs dans une sec­tion encore très raide.

Descente : du som­met, suivre des cairns sur la droite qui vous dépo­se­ront vers la ligne de rap­pel située à droite de la face.

Le rocher est magnifique dans ce secteur

Magnifique sor­tie de lon­gueur som­mi­tale.