Je vous propose un petit topo descriptif de la voie historique la plus classique d’Archiane : la Voie du Levant. Un magnifique itinéraire !

Il y a deux ans, j’ai décou­vert pour la pre­mière fois les grandes falaises du Diois (dans la Drôme)… Un petit coup de foudre ! On y trouve des iti­né­raires sau­vages, peu équi­pés, rare­ment par­cou­rus, raides et enga­gés. Le pied quoi ! Avec Sophie, nous avions visi­té à cette occa­sion la pre­mière par­tie du pilier Livanos, qui nous avait enchan­té. Nous avions alors très envie de reve­nir pour faire une ligne jusqu’en haut de cette grande et large falaise. Notre choix s’est arrê­té sur la clas­sique Voie du Levant, un iti­né­raire intel­li­gent ouvert en 1965… Je vous pro­pose ici un petit topo des­crip­tif. En grim­per, j’ai rapi­de­ment ces­sé de suivre celui de Camptocamp que je n’ai pas trou­vé tou­jours logique… Par contre le tra­cé du topo de Manu Ibarra est top. J’ai main­te­nu les cota­tions d’origine.

Voie du Levant à Archiane.La falaise prin­ci­pale d’Archiane. La Voie du Levant remonte la droite de la face de droite (à l’ombre).

Accès (env. 1h):

Parquer dans les grands par­king pré­vus à cet effet, quelques cen­taines de mètres avant le vil­lage. Du haut du vil­lage d’Archiane (ici !), prendre la route en terre qui part vers la droite. C’est l’arrivée du Sentier de Découverte (iti­né­raire rose sur IGN). Suivre cette route qui devient ensuite un che­min caillou­teux et qui remonte (direc­tion plein nord) le large large val­lon évident visible depuis le vil­lage. Au point 981m, le che­min tourne brus­que­ment sur la gauche. Le suivre à plat sur envi­ron 250m et prendre une sente qui monte sur la droite. Suivre cette sente jusqu’au bord du pilier bor­dant la droite du large cou­loir est (qui sera la voie de des­cente). Longer le pied de falaise et pas­ser sous des énormes toits. La voie débute au niveau d’un gros dière évident. « Levant » est gra­vé sur le rocher à droite du dièdre.

La voie (env. 6h):

Cotation glo­bale : TD, 6b max, 5c obli­ga­toire (cota­tion his­to­riques,…), 400m. Sauf men­tion spé­ciale, tous les relais sont sur un spit et (un ou plu­sieurs) pitons. Dans les lon­gueurs : quelques pitons, par­fois un spit, sinon le reste est à pro­té­ger sur coin­ceurs. Cette des­crip­tion est faite pour un iti­né­raire par­cou­ru avec des cordes de 60m. Début sep­tembre : soleil dans L1 vers 8h30.

Voie du Levant à Archiane.Arrivée du soleil dans L1.

L1 Commencer par la fis­sure raide à gauche du dièdre. Continuer par des fis­sures à gauche de l’axe du dière (piton, raide, 5a bien tas­sé!). Ne pas s’embarquer dans le dièdre orange de droite. Relais vers un arbre, juste avant un tun­nel.

L2 Remonter ce tun­nel ludique ! À sa sor­tie, ne pas suivre les spits à gauche mais grim­per les fissures/cannelures en ascen­dance sur la droite. Au niveau du piton équi­pé de cor­de­lettes, tra­ver­ser hori­zon­ta­le­ment à droite (5c obli­ga­toire). Relais caché sur une petite ter­rasse. Ne pas faire relais sur les deux pitons (avec sangle) visibles au-dessus, sous le petit dévers.

L3 Ne pas mon­ter vers ces deux pitons (suite expo pour le second!), mais du relais tra­ver­ser direc­te­ment sur la droite puis suivre tout droit les pitons dans la dalles/système de fis­sures. Au niveau de la longue corde sur le piton, pen­du­ler ou tra­ver­ser (6as) à droite. Continuer les fissures/dièdres évi­dents au-dessus (spits, pitons, 5b) et, à la sor­tie, faire relais der­rière un épe­ron sur la droite, au départ d’un vire qu’on sui­vra ensuite (tirage, mais relais confort).

L4 Traverser sur la vire (marche) jusqu’à un spit.

L5 Passer le petit dévers (3m) au-dessus, tra­ver­ser sur la vire quelques mètres sur la droite et remon­ter la conque à gouttes d’eau (pitons, 6a). À sa sor­tie (plu­tôt sur la gauche, plus facile), suivre la rampe/fissure qui part à droite. Remonter les ébou­lis (atten­tion s’il y a des cor­dées en-dessous…), clip­per un spit sur le mur sui­vant et tra­ver­ser la vire sur la droite jusqu’à un relais (piton et vieux spit, à l’extrêmité droite du toit en banane).

L6 Redescendre trois mètres faciles, tra­ver­ser sur la droite deux mètres puis des­cendre sur envi­ron quatre mètre un dièdre facile (4, expo pour le second mais facile). Deux bons pitons au som­met du dièdre. Traverser ensuite à droite (évident) puis mon­ter les fis­sures (nom­breux pitons, spits et tiges,…) sur une ving­taine de mètres (5b). Relais sur une petite ter­rasse. Longue lon­gueur.

Voie du Levant à Archiane.Sophie dans L6. On voit sur la droite de l’image le petit dièdre à redes­cendre.

L7 Monter tout droit (nom­breux pitons, 6b… ou A0) puis suivre le joli dièdre jusqu’à un relais sur deux spits (V+).

L8 Remonter les gra­dins rive gauche du cou­loir de gauche (3), prendre pied sur la croupe her­beuse et faire relais sur les pre­miers rochers au som­met de cette croupe (un spit).

L9 Plusieurs options mais le plus simple semble de par­tir tout droit sur trois mètres puis tra­ver­ser à gauche. Suivre le dièdre/couloir jusqu’à un gros arbre rive droite, pour­suivre à gauche (pitons, 5b), pas­ser la croupe en terre, mar­cher une dizaine de mètres et faire relais sur un gros arbre à quelques dizaines de mètres d’une gigan­tesque écaille carac­té­ris­tique.

L10 Monter en ascen­dance sur la droite, d’abord facile, puis plus tech­nique (nom­breux pitons, cer­tains visibles depuis le relai pré­cé­dent, 5c). Terminer dans la che­mi­née (5b, pénible avec un sac sur le dos!) puis dans du ter­rain facile en ascen­dance sur la droite. Relai sur deux spits. Longueur de 60m.

L11 Monter droit dans la fis­sure en rocher bri­sé. Au niveau de deux pitons rap­pro­chés, tra­ver­ser à gauche (nom­breux pitons, 6a). Rentrer dans la cou­loir, le remon­ter et sor­tir par la droite pour arri­ver sur l’écaille/proue carac­té­ris­tique contour­née pré­cé­dem­ment. Relais sur le gros bequet sur le fil du petit épe­ron (à ceux qui ont plan­té des spits dans la voie : expliquez-moi pour­quoi vous en avez mis dans des lon­gueurs faci­le­ment pro­té­geables sur coin­ceurs et pas à cet endroit où un relai cor­rect serait le bien­ve­nu…!).

L12 Suivre quelques pitons en ascen­dance sur la droite sur une quin­zaine de mètres (5c). Lorsque le rocher devient mau­vais, bas­cu­ler sur la gauche pour ren­trer dans la grande che­mi­née. Passer à tra­vers le trou (!), sor­tir à droite, tra­ver­ser quelques mètres (spit) et sor­tir par un mou­ve­ment un peu dur (piton, 5b) avant de faire relai sur un pin dans un cou­loir (lon­gueur de 55m).

L13 Remonter l’évident cou­loir, d’abord main gauche puis à droite (évident, quelques pitons, 5a). Faire relais sur la vire (gros pin, envi­ron 50m).

L14 Sortir faci­le­ment sur le plat. Bravo !

Voie du Levant à Archiane.Le Vercors, moi je kiffe !

Descente (env. 2h):

Remonter la croupe (rocher et arbres) au-dessus de la sor­tie. Ne pas s’engager sur une vague sente qui part hori­zon­ta­le­ment sur la droite après quelques dizaines de mètres, mais conti­nuer en direc­tion du som­met (mame­lon). Suivre quelques cairns qui font contour­ner le mame­lon par la droite (à quelques petit dizaines de mètres de déni­ve­lé sur som­met). Une fois une jolie forêt clair­se­mée rejointe, des­cendre cette légère pente en direc­tion d’une grande prai­rie. sur la droite du bas de cette prai­rie, repé­rer un cairn. Descendre le cou­loir her­beux à droite et lorsqu’il devient plus raide, suivre une sente qui en sort sur la droite (cairn). Suivre cette sente jusqu’à un arbre d’où on effec­tue un pre­mier rap­pel de 50m jusqu’à un relai (spit et pitons). Le deuxième rap­pel (60m) per­met de rejoindre le cou­loir et de pas­ser encore un pas­sage raide (bloc). Tirer la corde à l’abri des chutes de pierres, rive gauche de la sor­tie du cou­loir. Descendre ensuite l’évident cou­loir, au mieux dans les pier­riers (des bonnes chaus­sures ne sont pas un luxe, début par­fois déli­cat et raide). Rejoindre le che­min de mon­tée au niveau du pilier (sur la droite en des­cen­dant). Aller boire une bière à Archiane !

Voie du Levant à Archiane.Dans le cou­loir de des­cente. Sylvain Saudan irait assez vite là dedans…!

Matériel tech­nique :

  • Corde à double de 60m
  • 14 dégaines
  • 5–6 sangles
  • Un jeu de Camalots C4 jusqu’au 2 (jaune)
  • Un petit jeu de coin­ceurs

Logement :

Accueil très agréable au Refuge d’Archiane.

Voilà ! Bonne grimpe, bel automne !

Yann