Direct face sud ouest du Mont-Blanc du Tacul. Une réelle découverte, nous ne partions pas du tout pour cette ascension.…

Mont-Blanc du Tacul : L’histoire à com­men­cé il y à plus de 15 ans… En hiver avec le Philou, nous avons réa­li­sés « Surcouf » une belle gou­lotte de la combe Maudite. Nous yeux ont alors traî­nés vers la « Baxter-Jones » une belle ligne de mixte à côté ! Ce début de semaine nous reve­nions des Ecrins ou les condi­tions en mixte nous sem­blaient vrai­ment bonnes.

Directe face sud ouest Tacul, Philippe Mailhot de Helyum.ch

Philou dans les pentes infé­rieures.

Du coup, l’envie de nous bala­der nous à pris ! Un coup de télé­phone à Roland, un de mes com­plices du pour créer une pre­mière cor­dée. Puis Marc, autre com­plice mais d’un voyage péru­vien, à répon­du pré­sent. Une nuit très courte au refuge des Cosmiques, un départ que trop mati­nal.…

Une heure d’attente au pied de la Baxter Jones, à faire un trou, mon­ter et des­cendre la pente, nous secouer les mains, en fait, l’isotherme annon­cé à 3500 mètres et les vents forts étaient justes… Le pire est que Roland, Philou et Marc avaient des pri­ma­lofts, moi, que dalle !!!! Même pas un ther­mos ! C’est beau d’avoir 20 ans de métier de guide ! Tous cela pour nous retrou­ver au lever du jour, avec des condi­tions exé­crables pour l’objectif Baxter Jones !

Que cela ne tienne, nous n’avons ni topo, ni l’envie d’aller prendre le train dans la Kufner, faut trouver un autre truc !

Directe du cou­loir en S Versant S-O du Mont Blanc du Tacul : III / 5 (600 m. ) ouvert en 1989.

Le ver­sant S-O du Tacul est là, devant les yeux et le jour nous per­met de devi­ner une ligne. Celle-ci ce nomme la directe du cou­loir en S ! Nous l’avons appris au retour à la mai­son ! Mais le plai­sir fût énorme ! Passage rapide de la rimaye, nous remon­tons le cou­loir le plus vite pos­sible, pour arri­ver dans une par­tie du S.

Directe face sud ouest du Mont-Blanc du Tacul, Xavier Carrard dans la goulotte

Xavier dans la gou­lotte cen­trale.

Cette sec­tion pro­pose une goulotte/cascade de 60 mètres entre 70/75°. Sortie sur des dalles pla­quées. Puis une autre grande pente qui vous per­met, soit de remon­ter la suite du cou­loir ( à gauche ), soit, comme nous l’avons fait, prendre une gou­lotte de 40 mètres avec un court pas­sage à 85°. Ambiance fabu­leuse avec le froid tou­jours pré­sent. Sortie au som­met du Tacul vers 8h45. Superbe jour­née dans une course que nous ne connais­sions pas, même pas en rêves !

Excellente suite d’été à vous tous.

Directe face sud ouest Tacul, vue sur le pilier d'angle.

Lever du soleil sur le grand pilier d’Angle et la Noir de Peuterey