Voila c’est fait !!! Depuis bien 15 ans je regar­dais cette ligne. Pas très dur mais qui demande de réunir des condi­tions com­plexes entre l’enneigement du mixte, un excellent gel noc­turne, une approche qui porte et qu’il n’y aie pas eu de cou­lées qui purge la ligne et la rendre impra­ti­cable. Le pro­blème est que ce ver­sant chauffe vite avec son orien­ta­tion Est – Sud‐Est. Il y à bien long­temps nous avions essayez avec Philou, en hiver, nada, puis avec Caro, nada, puis il y à deux ans, à nou­veau avec Philou et deux clients. Cette sor­tie c’était sol­dé par une superbe décou­verte en face Sud‐Ouest du Mont‐Blanc du Tacul.

Yann dans les gou­lottes de sor­tie

Cette fois, avec Yan Delevaux, un ami guide avec qui nous avons déjà par­ta­gé, entre autre, un Cho Oyu et un Mac Kinley. Nous avions blo­qués quelques jours pour nous éva­der entre nous ! Chose rare, car même au refuge des Cosmiques, le staff nous à fait remar­quer le côté sur­pre­nant de notre réser­va­tion…

La Directissime Baxter Jones une voie splen­dide dans de telles condi­tions. Un ligne d’environs 500 mètres qui remonte le ver­sant Est – Sud‐Est du Mont Maudit. Ouverte le 30 août 1978 !!!!

Le topo de C2C et vous trou­vez ce der­nier aus­si dans le « Neige, glace et mixte » de Damilano, tome 2 course no 290

La ligne est logique et sur­monte des res­sauts par leurs zones de fai­blesses. Cela dit, quand même comp­ter sur un pas­sage d’environs 1520 mètres à 90°. En ce 12 juin, la glace était excel­lente, mais non loin de celle dans laquelle nous ancrions nos pio­lets, la vielle glace noir appa­raît…

Xavier dans le haut de la face

Nous avons fait l’approche en ski, ce qui nous à per­mis de gagner du temps au retour aus­si !

Une jour­née splen­dide et une fois de plus… Nous étions seul dans la combe mau­dite !!!!