Gressoney est et sera toujours une valeur sûre. Comme depuis plus de 20 ans, je pose mes clients au refuge Gabiet, petit coin de paradis au milieu des pistes…

Gressoney freeride paradise

Une courte mon­tée, une tra­ver­sée d’arête facile, pour une des­cente unique.… Quel plai­sir !

Avec Yann, nous avons pro­fi­té de bonnes condi­tions, pour notre séjour annuel avec les « Chicken Run ». Deux très belles jour­nées sous la cou­leur bleu ciel, sui­vies de deux autres jour­nées où le blanc aura repris le des­sus. Malgré ce pla­fond nua­geux, nous spa­tules auront subi quelques douces défor­ma­tions dans des neiges… « variables » dirons-nous !

Gressoney vallée perdue

Quelques belle courbes dans la Vallée Perdue.

Gressoney, au milieu du Freeride Paradise, est une excel­lente base de départ pour du grand ski : un accès facile vers Alagna ou Champoluc, le tout par des iti­né­raires hors-piste et des retours faciles grâce à un réseau excep­tion­nel de remon­tées méca­niques. Un joyau !

Gressoney alagna

Un petit pas­sage obli­ga­toire… Zube ver­sion cou­loir. Le jour blanc ne dérange jamais.…

Une visite de la Vallée Perdue et du grand clas­sique Salsa, chaque fois avec les sou­rires colo­rés des filles. Quelques petites mon­tées en ran­don­née pour atteindre des pentes tou­jours agréables. Un jour blanc ? Pas de sou­cis ! Le Coup de Sabre de Zube sur Alagna, les aura tota­le­ment enivré… tout comme le pro­se­co et autres liquides ser­vis à l’apéro des 50 ans de l’une d’elle. Bel anni­ver­saire ! Quatre jours qui se sont dérou­lés au rythme de courtes ascen­sions et de belles des­centes, comme tous les séjours réa­li­sés dans ce mas­sif. Un long week-end fort agréable et par­ta­gé sous des bon­nets rela­ti­ve­ment ori­gi­naux. Potion magique, Asterix et Obelix n’ont qu’à bien se tenir, les Gdruides Yannix et Xavix reviennent… Mais aucune pho­to de ces coiffes ne sera publiée ici !

Gressoney free ride paradise

Retour sur le refuge habi­tuel… Il est 17h00 et les lumières sont magiques. Yann et Xavier en pro­fite avec une par­tie du groupe.

Merci aux Chiken Run pour ces fidèles moments par­ta­gés.

Xavier et Yann