La voie des Parisiens à Roche Courbe est un voyage exceptionnel dans une voie historique. La verticalité est impressionnante.

Roche Courbe aux trois Becs est com­mu­né­ment appe­lé aus­si, La Pelle !

La voie des Parisiens est une clas­siques des vielles voies des mas­sifs cal­caires des pré alpes. Un vrai bijou dans une ambiance de voyage tem­po­rel. Il faut tou­jours vous mettre à la place des ouvreurs.. Imaginez être là, sans grand repé­rage, juste pour vivre l’aventure. Quelle fis­sure ou sys­tème de dièdre dois‐je remon­ter pour sor­tir plus haut…. Pensez‐y dans la tra­ver­sée de la deuxième lon­gueur ou dans le dévers de la lon­gueur 10… C’était des vrais aven­tu­riers et nous le savons. Un petit rap­pel de ce genre de vac­cins, nous remets à notre juste place : Nous sommes que des répé­ti­teurs, mais quel plai­sir ! Merci mes­sieurs les ouvreurs.

Les Parisiens / ouver­ture en Juillet 1961. Simplement parce qu’un alpi­niste de la région avait répon­du à la ques­tion de Robert Paragot : Nous ne sommes jamais allés dans cette face, elle est trop raide ! Fallait pas dire autre chose à l’équipe Paragot/ Berardini pour les moti­ver…

La voie reste une entre­prise. L’équipement en place ( pitons solides et cer­tain relais avec 1 spit ) est pas for­cé­ment abon­dant mais suf­fi­ra lar­ge­ment aux grim­peurs qui ont une marge dans ces cota­tions. L’itinéraire demande un peu de logique et de recherche. Deux ou trois friends peuvent vous rendre l’ascension plus agréable.

Approche : De Saillans, remon­ter la route D156 en direc­tion de la Chaudière. A la bifur­ca­tion pour la Chaudière, RESTEZ sur la route du col sur 700 mètres. Dans une courbe sur la gauche, vous pour­rez vous par­quer à droite. ( 4 places / Panneau d’information )

Remontez sur 100 mètres la route fores­tière, au pre­mier cairn et tache rouge ( main gauche ), sui­vez le che­min. Il remonte une sente raide en direc­tion du Pas de la Picourère. En sor­tant de la forêt, à la hau­teur d’un pier­rier, vous trou­vez une sente qui part à droite. La suivre pour atteindre le pied de l paroi de Roche Courbe. ( la vire du haut / Parking – vire envi­ron 1 heure )

Suivre cette vire pour rejoindre le départ de la voie. Ce départ ce trouve juste AVANT que la sente redes­cende fran­che­ment. Repérer un trou pour rejoindre la pla­te­forme de R0 ( piton rouge )

les parisiens à la face est de roche courbe

La voie passe au centre de la face.

L1 / 5b / 40m. Remonter la fis­sure sur 56 mètres puis rejoindre un autre sys­tème de fis­sures dans la face à gauche. Vous croi­sez un vieux relai. Remontez la fis­sure à gauche de ce der­nier et pous­sez le jeu jusqu’au som­met de l’écaille. 4 ou 5 pitons en place.

L2 / 5 / 40m. Quittez le relais et n’hésitez pas à vous pro­té­ger avec un friend dans les fis­sures du départ ( no 2 ou 3 ) remon­tez la dalle entre cette der­nière et la fis­sure de droite. Ne pas mon­ter au der­nier pitons dans la fis­sure, mais bien bifur­quer à droite dans un ter­rain très raide mais pour­vu de bonnes prises. Un piton vous per­met de des­cendre au relai. Une corde est en place pour les seconds… 4 ou 5 pitons en place , enga­gé au départ.

L3 / 6a ou A0 20m. Une très belle fis­sure à droite du relai. Les prises sont excel­lente mais cela déverse. Plus vous mon­tez, plus les prises sont grosses… Que du bon­heur. 5 pitons en place. Relai sur une petite vire.

L4 / 5c/6a ou A0 40m. Une tra­ver­sée à droite vers deux ou trois pitons en place. Une sec­tion plus com­plexe puis la fis­sure de droite est bien venir. Une grande suite de lon­gueur dans un ter­rain peu dif­fi­cile Relai sur une petite ter­rasse. 6 ou 7 pitons en place.

L5 / 4a / 40m. Un départ facile, le pre­mier point est haut et le rocher pas excellent, atten­tion. Puis mon­tez vers la gauche. Un der­nier piton vous per­met de pro­té­ger la tra­ver­sée à droite. Pensez bien au tirage…. Sortie en dia­go­nale à droite, dans la dalle, après le fran­chis­se­ment d’une fis­sure raide.

5 ou 6 points en place.

L6 / 5b / 30m. Une vrai tra­ver­sée à droite sur 2 pitons et des silex… Puis remon­tez une fis­sure avec très peu de pro­tec­tion en place. Attention aux rochers fra­giles sur la gauche. 4 pitons en place.

L7 / 5a / 30m. Une lon­gueur qui démarre dans une fis­sure large ( 2 pitons ) puis tra­verse fran­che­ment à gauche. Le ter­rain est ver­ti­cal et pour­rait vous paraître peu solide, alors grim­pez sur des oeufs… Vous croi­sez un relai après 20 mètres. Vieux relai à ne pas uti­li­ser mais l’utiliser pour votre pro­tec­tion…. Poussez le jeu jusqu’au relai plus haut. 5 pitons en place.

L8 / 5c / 30m. Un départ dans des gra­dins et rela­ti­ve­ment facile. La sor­tie de la lon­gueur dans une courte fis­sure déver­sante. Coincez la jambe gauche et tout ira pour le mieux. Passage plus impres­sion­nant que dure. 4 pitons en place.

L9 / 4c / 30m. Une fis­sure rem­plie de blocs. Vous pour­rez y pla­cer des friends de taille 2 et plus, si vous en pre­nez. Sinon, il y à pas grand chose en place et c’est ver­ti­cal. Relai biens à droite 2 spots ! 2 points en place

L10 / 6a‐A0 / 45m. Là, pen­sez aux ouvreurs et leur soif de découvrir…où cela passe…. Quelle classe ! Départ vers des vieux pitons qui contourne le toit. Une tra­ver­sée facile pour rejoindre une fis­sure qui grimpe ! Passage de la ver­ti­cal assu­ré, vous serez en dévers… Une mul­ti­tude de pitons vous per­mettent de faire du beau A0 ! Vous sor­tez dans la fis­sure, il y à un relai. N’hésitez pas à le pas­ser et rejoindre le toit au des­sus de vous. deuxième pas­sage phy­sique. A la sor­tie de ce der­nier, vous rejoin­drez un relais sur votre droite. 10 points voir plus en place.

L11 / 4c / 30m. Quittez le relai et mon­tez vers la gauche. Puis une série de pitons et un vieux relai vous invite à tirer sur la droite. N’hésitez pas à le faire en uti­li­sant les bonnes prises sous le toit. Deux points à la sor­tie dans la dalle ver­ti­cale. Relai dans une niche au pied de la der­nière lon­gueur. 4 pitons en place.

L12 / 3c / 45 m. Sortie par la che­mi­née facile. Vous sor­tez sur le pla­teau ET MARCHEZ VERS LE HAUT POUR TROUVERBASES DE POTEAU QUE vous cra­va­tez pour faire votre relai.

les parisiens à la face est de roche courbe

Christian, avec qui nous étions au Pérou en Juin, remonte la rampe au centre de la face.

Le som­met est tel­le­ment beau, vous trou­vez pas !

Descente par le la Picourère ( 45 min. )