La Tête du Rouget et son pilier Chèze est accessible depuis le refuge du Soreiller dans le massif des Ecrins.

Le pilier Chèze en ver­sant sud‐ouest de la Tête du Rouget est une belle envo­lée coté D‐.

Un bon pas­sage en 5b avec une rai­deur impres­sion­nante, sur un gra­nit bien typique du cirque du Soreiller, rien que cette défi­ni­tion devrait vous don­ner l’envie d’aller y poser vos « grosses » chaus­sures ! Car nous par­lons bien d’une course alpine ! Ce genre d’itinéraire, devrait tou­jours ce réa­li­ser avec vos cuirs aux pieds.

Philippe dans les dalles de sor­tie. Un rocher unique.

D’ailleurs, si vous fouillez un peu les topos du coin, il y a un « séjour » à imaginer….

Entrez par le val­lon de la Selle, vous réa­li­sez le pilier Chèze à la Tête Sud du Replat ou le pilier Candau au Râteau. Deux courses magiques en D ou D+. Retour au refuge de la Selle pour une belle nuit. Départ le len­de­main pour l’éperon Nord de la pointe d’Amont, une clas­sique chez les guides d’Helyum. Une belle ligne en D de 500 mètres. Cet iti­né­raire sort au som­met de l’Aiguille cen­trale du Soreiller. Une courte des­cente vers le refuge du même nom pour une nuit répa­ra­trice et un repas bien agréable, pré­pa­ré par Marielle, la nou­velle gar­dienne du refuge. Un der­nier jour à la Tête du Rouget et son pilier Chèze et vous aurez par­cou­ru 4 ou 5 des plus belles lignes en D de l’ouest du mas­sif…

Hésitez pas, l’un de nous par­ta­ge­ra sa corde avec vous, si vous dési­rez être enca­drer pour un tel séjour !

Tête du rouget

La Tête du Rouget ; en rouge, l’itinéraire du pilier Chèze, en bleu la des­cente par l’arête nord et l’éperon ouest de la brèche, voie nor­male.

Le pilier Chèze à la Tête du Rouget c’est :

Une heure et quart d’approche, dans des pentes douces. Sous les brèches, vous choi­si­rez la brèche de gauche, mar­qué avec un bâton. Celle‐là même qui donne accès aux rap­pels pour les voies en face Sud. Attention au rocher peu solide de ce pas­sage.

Cependant, dès la brèche fran­chie, vous évo­luez dans un ter­rain ce soli­di­fiant au fil des mètres remon­tés. Une tra­ver­sée de vires, décrites dans le topo, vous dépo­se­ra au pied de la rampe d’accès au pilier ( pitons et relai visible au coin du pilier ). Depuis le relai en haut de la rampe, le topo explique bien qu’il faut remon­ter des vires incli­nées à 45°…. Les vires sont des rampes pour les pieds au des­sus d’un mur déver­sant… Dès les pre­mières lon­gueurs de la voie, l’ambiance est posée. Vous trou­vez quelques pitons par lon­gueur et des relais confor­tables. Mais n’hésitez sur­tout pas à prendre des friends avec vous. Des longues sangles seront aus­si appré­ciées ! La sor­tie des dif­fi­cul­tés n’étant pas au som­met, vous vous réga­le­rez des der­nières lon­gueurs en 3 qui sont net­te­ment moins raides mais vrai­ment belles.

Topo C2C

Face sud ouest Rouget Pilier Chèze, Philippe. au sommet

Le som­met. Une belle course de plus par­ta­gée avec Philippe.

La descente est possible en deux versions différentes :

Notre choix ; la voie « nor­male » de l’arête N en PD+… Du gra­nit par­fait lors de la mon­tée, vous pas­sez en ter­rain mou­vant et rou­lant en des­cente. Pas dif­fi­cile, mais pas solide ! Cela offre l’avantage de réa­li­ser la tra­ver­sée de la Tête du Rouget. Mais n’oubliez pas un point : Ne jamais des­cendre dans le cou­loir issu de la brèche, mais vrai­ment res­ter rive droite toute la des­cente. Des cairns vous aide­rons à confir­mer votre choix.

La seconde option de des­cente ; il est pos­sible de prendre les rap­pels de la voie des plaques. 3 rap­pels de 45 mètres qui ramènent vers la brèche de départ au pied de la voie des plaques et du ver­sant sud‐ouest.

Alors que, si comme les ouvreurs et nous, vous par­tez avec une seule corde de 50 mètres, cette option est impos­sible. Tout est une ques­tion de poids du sac à dos….

Soreiller 21 juin 2018

21 juin 2018, Le refuge du Soreiller, comme rare­ment vu en début de sai­son. Pas trop de dalles sèches pour bron­zer en retour de course.…