Pour tout ama­teur de longues voies, d’itinéraires peu ou pas asep­ti­sés, les Gillardes est une des­ti­na­tion cer­taine.… Cette année, notre semaine Club des 6 ( 2013 dans le Briançonnais et 2014 en Grèce, 2015 Gillardes, 2016 Lofoten ) était orga­ni­sée dans ce para­dis des lon­gueurs. Les Gillardes demandent beau­coup de fac­teurs pré­sents pour par­cou­rir serei­ne­ment leurs quin­zaine de lon­gueurs. Une météo impec­cable ; cha­leur, vent, pluie, orages ou froid à pros­crire ! A cela ajou­tez une bonne forme phy­sique, des grim­peurs et un men­tal déve­lop­pé ailleurs que sur des struc­tures ou en gym inté­rieur !

escalade-le-pierroux-devoluy-y-a-til-des-vers-dans-le-relip-yann-nussbaumer-guide-de-montagne-helyum-suisse

Yann à l’échauffement au Pieroux. Une voie plus courte…

Le tout mélan­gé dans une mar­mite de moti­va­tion et cela pour­rait don­ner l’équivalent d’une semaine excep­tion­nelle, comme celle que nous venons de pas­ser !
Ayant déjà pas­sé du temps vers le Pic de Bure et dans les Gillardes, je pen­sais que cette des­ti­na­tion convien­drait à mes convives… Tous avons trou­vés que la magie des lieux opé­rait très bien son attrac­tion. Une longue voie dans les Gillardes est un moment inou­bliable. L’engagement du grim­peur prend une notion qua­si pal­pable dans cer­taines lon­gueurs…
Voici un résu­mé des longues voies réa­li­sées durant le séjour, unique et intense pour tous.
Au final, amusez‐vous à cal­cu­ler le nombre de mètres d’escalade effec­tué par cer­tain, nous arri­vons à plus de 2300 mètres.

escalade-gillardes-sous-la-griffe-de-lucifer-alexandre-gal-guide-de-montagne-helyum-suisse

Alex remonte un magni­fique 6c dans les pre­mières lon­gueurs de «…Lucifer ».

Au Pieroux :
« Y’a-t’il des vers dans le rei­lip » : ED 250 m. 7b ou 6b/A0 (topo C2c ) par­cou­rue par : Jérome et Alex.
« A la recherche de la dent per­due » : TD+ 250 m. 6c ou 6b/A0 ( topo C2c ) par­cou­rue par : Xavier et Yann / Philou et Adrien / Jérome et Alex
Au Pic de Bure :
« La Desmaison»( article 2011 ): TD+ 600 m. 7a ou 6a/A0 Terrain d’aventure par­cou­rue par : Alex, Jérome et Yann
Grande Roche :
« La bal­lade d’un bien­heu­reux et d’un sau­vage » : ED 500 m. 7a ou 6b/A0 ( topo C2c ) par­cou­rue par : Yann et Adrien
Aux Gillardes :
« Dernière ten­ta­tion d’un été trop court » : TD+ 500 m. 7a ou 6a/A0 ( topo C2c )par­cou­rue par : Alex et Jérome
« Forts Feignants Frileux » : TD+ 400 m. 6b+ ou 6a/A0 ( topo C2c ) par­cou­rue par : Pierre, Philou et Jérome / Adrien, Xavier et Yann
« Sous la griffe de Lucifer » : ED 400 m. 6c+ ou 6b/A0 ( topo C2c ) par­cou­rue par : Xavier et Alex / Adrien et Pierre
« Les pre­miers pas d’Elsa » : ED+ 400 m. 7a+ ou 6c/A0 ( topo C2c )par­cou­rue par : Xavier et Pierre / Adrien et Yann ( Coup de pour la ligne démente ! )
« La Flamme Eternelle » : ED 350 m. 7a ou 6b/A0 ( topo C2c ) par­cou­rue par : Alex et Jérome. La moins belle de toutes selon les deux pro­ta­go­nistes.

escalade-gillardes-premiers-pas-delsa-yann-nussbaumer-guide-de-montagne-helyum-suisse

Yann dans la pre­mière par­tie des « pre­miers pas d’Elsa ». Les bras encore frais…

Journées ver­ti­cales entre­cou­pée de nos « repos » à la falaise des Gicons, qui pro­pose, elle aus­si, des mer­veilles en rocher très sculp­té et abra­sif.
Une semaine que trop courte pour nos envies de par­cou­rir encore les voies non réa­li­sées. Une semaine déjà bien longue pour nos bras. Juste l’envie de retour­ner dans cette ambiance unique.
Les Gillardes ; pen­sez à ne pas avoir de soleil, grim­pez avec une tem­pé­ra­ture proche de 15° à 18° et pas de vent. Un vélo ou une voi­ture préa­la­ble­ment posée aux Jouves vous évi­te­ra le retour à pied. Comptez en moyenne 7 heures par voies. Descente sur le che­min bor­dant la falaise / Tracé jaune )
Lucifer est, à notre avis, aus­si dif­fi­cile que Elsa, ce pour l’engagement omni­pré­sent dans chaque lon­gueurs.

escalade-gillardes-fort-feignant-frileux-taffon-jerome-guide-de-montagne-helyum-suisse

Taffon dans SA voie… Fort, Feignant, Frileux.…