Le Temps des Guenilles à Presles. C’est dans ce petit paradis du Vercors qu’Helyum.ch à vu le jour ! Lors de la 52 ème semaine de l’année 2015, alors que tous les esprits étaient chauffés à blanc, attendant les premières vraies chutes de neige, l’équipe des guides et accompagnatrices d’Helyum, traînait leurs chaussons dans les grandes voies de Presles. Le gîte juste pour nous, les falaises de même, nous avions réalisés un séjour exceptionnel.

Presles le temps des Guenilles, helyum.ch

Cohue, dans la sor­tie de L4. Un dièdre un poil exi­geant.…

Entre ciel et pierre, ce lieu que nous aimons tel­le­ment, sera à jamais un pèle­ri­nage pour nous tous ! C’est pour cela que notre pre­mier award helyum avait été décer­né à Dominique, Bernard et Adrien, les pro­prié­taires de cet havre de paix.

Les der­niers jours de l’été indien ce seront dérou­lés dans cette ambiance unique.

De retour de mon expédition en Amérique du sud, il me fallait quelques belles longueurs pour me remettre dans l’ambiance verticale que nous allons bientôt redécouvrir en mode Tequilla, Guacamol y Tacos… Un roc trip à venir !

J’ai choi­si une des voies que nous avons réa­li­sé ces jours, car jamais je n’ai été déçu de ses lon­gueurs. J’ai beau y retour­ner, c’est tou­jours un plai­sir incroyable :

Presles le temps des Guenilles, L6, helyum.ch

Xavier au milieu de L6 et de ses cou­leurs de rocher qui motivent les grim­peurs…

Le temps des Guenilles, ouverte en 1992 par Béatrix et Leroux, cette voie ne prend pas de ride ! Quelques passages patinés, mais sincèrement avec ses 26 ans d’âge elle reste dans le coup. Une variété dans ses longueurs à vous couper le souffle.

Un petit com­plé­ment topo­gra­phique dans les quelques lignes ci‐dessous :

Le temps des Guenilles est ins­crit en bleu déla­vé au départ. Un pied d’un mur raide. Equipement aéré mais lar­ge­ment suf­fi­sant. Attention, la voie croise une fois la Fhara Kiri en R1. Le Temps des Guenilles part sur la gauche !

16 paires relais y com­pris. Longues sangles si vous aimez relier les relais.

L1 / 6a : Un départ dans une dalle ver­ti­cale à réglettes puis une magni­fique fis­sure jaune avant de sor­tie sur la gauche dans une dalle sculp­tée. Le relai com­mun à la Fhara Kiri, il y à 3 points non reliés.

L2 / 6b : Départ à gauche en direc­tion du dièdre qui va buter sous le toit. Passer à gauche de ce der­nier sur le fil du pilier, pas­sage sou­te­nu dans cette dif­fi­cul­té, magni­fique ! Puis remon­ter à droite avant de sor­tie sur une vire avec un relai non relié.

L2’ / 3 : Partir à gauche vers l’arbre mort. Relai à 20 mètres au pied de L3. 2 points non reliés.

L3 / 6b+ : Sur les 4 premiers points, les solutions ce trouvent sur la gauche…. La longueur fait 48 mètres et juste pour celle‐ci, la voie mérite d’être parcourue ! Un final dans des concrétions et mini colonnettes incroyables. C’est le genre de longueur que nous aimerions pas qu’elle ce termine… Equipement un peu aéré. Relai sur la vire centrale de la falaise. deux points non reliés.

L4 / 6a+ : Un départ raide pour rejoindre un dièdre rela­ti­ve­ment pati­né et un final sur­pre­nant… C’est pas for­cé­ment le 6a+ le plus facile de cette falaise. Relai sur deux points non reliés.

L5 / 6a : Cette lon­gueur demande un peu de lec­ture. Des dépla­ce­ments de gauche à droite seront cer­tai­ne­ment obli­gés lors de votre par­cours. Relativement fine, c’est une por­tion grim­pante vrai­ment inté­res­sante. Relais dans une grotte. Repos, bois­sons et toutes autres actions pos­sibles… Deux points non reliés.

L6 / 6a+ : Départ à gauche de la grotte, remon­ter une dalle grise qui ce ter­mine sous un magni­fique toit orange. Des concré­tions à volon­tés traînent sous le toit… Un pas­sage plu­tôt sur la droite de ce der­nier et un final dans du rocher orange très struc­tu­ré. Une lon­gueur excep­tion­nelle, tout comme la sui­vante…. Relai au pied d’un mur déver­sant, moti­vant et sou­vent au vent…. Deux points non reliés.

L7 / 6b ou b+ : Initialement 6b, cette lon­gueur pour­rait prendre le che­min du +… Un poil pati­née, phy­sique et conti­nue, une sec­tion de toute beau­té mal­gré ses années. Le dévers vous fera reve­nir à l’aplomb de la falaise, les cordes pendent au relai et les bras seront heu­reux de tou­cher les points, non reliés du relai… Ce der­nier est pas trop confor­table à plus que 2 per­sonnes !

L8 / 6a+ : Si dans les styles d’escalade que Le temps des Guenilles, vous aura impo­sez jusqu’à lors, il manque la fric­tion…. La voi­ci ! Quelques mou­ve­ments dans une dalle grise de rêve. Un final un poil expo­sé au des­sus de la dalle, mais jamais dan­ge­reux. Relai sur une chaine, sur l’arbre.

Presles le temps des Gueniolles, L7, démente

Silvana déguste le plat de résis­tance de L7. Un mur excep­tion­nel.

Le sou­rire est de mise à la sor­tie de cette ligne. Certainement une des plus belles de Presles dans ces dif­fi­cul­tés. A dévo­rer sans res­tric­tion. Si des cor­dées sont enga­gées dans la voie, vous pou­vez faci­le­ment bifur­quer ou choi­sir de grim­per dans Fhara Kiri, sa voi­sine ou encore Erection. Ces deux voies se déroulent sur la droite du Temps.

Presles, Apéro

Lumière, et dis­po­si­tion logique pour l’apéro…