Choc Thermique dans la dent sud des dents de Lanfon, promet, sur la photo du topo et dans les cotations, une belle escalade…. Une fois n’est pas coutume, mais sincèrement, nous avons été largement déçus de cette journée. Il est vrai qu’habituellement nous écrivons des récits élogieux, cette fois-ci, ce n’est pas le cas !

Sortie de la pre­mière lon­gueur. Vous trou­ve­rez 3 lignes dont deux sur spits pour arri­ver au relais.… ( spits 6a / Broche 6c )

Choc Thermique n’est pas for­cé­ment une voie qui demande à être par­cou­rue un jour dans sa vie de grim­peur.
Les pas­sages les plus dif­fi­ciles sont inté­res­sants, mais le nombre impor­tant de tran­si­tions entre ces beaux mou­ve­ments jettent un peu un froid. Serait-ce cela le choc ther­mique !

L’équipement n’est pas constant, vous trou­vez des pas­sages très bien pro­té­gés et cer­tains autres qui demandent beau­coup d’attention, vu ce rocher pas tou­jours solide.
Dans les deux lon­gueurs de 6a+, vous res­tez sur votre faim… Les mou­ve­ments sont beaux et…. à nou­veau des vires, de la terre et du caillou qui, ce der­nier, demande qu’à rejoindre le pier­rier.

Un des beaux pas­sages. le second 6a+

Sa voi­sine, la dent du Lanfonnet, pro­pose, entre autres, deux iti­né­raires qui valent vrai­ment la peine d’être visi­tés. Certes, un peu plus dif­fi­ciles, mais l’effort en vau­dra la chan­delle.
Le Retour du roi Arthur, un des ceux-ci, vous garan­ti des lon­gueurs excep­tion­nelles.

Choc Thermique ne propose à aucun moment de belles envolées. De plus, nous avons fait l’erreur de descendre en rappel. Ils sont tous inconfortables et présentent tous un réel risque de coincer ou d’entamer une corde avec une chute de pierre.

La voie se déroule constam­ment en légère tra­ver­sée sur la gauche, ce qui rend le retour en rap­pel peu confor­table.
Certains relais ont deux points de 12 mm avec des maillons rapides. Les cordes vrillent très rapi­de­ment.
Bilan : Bof….

Choc Thermique c’est : 250 mètres d’escalade en 6a+ maximum. Le 6a y est obligatoire.
Si vous êtes motivés a parcourir cette ligne, des cordes de 50 mètres minimum en cas de retour en rappel. Il y à un « CT » gravé à l’attaque.

Silvana et Philou sortent de la der­nière lon­gueur. Le lac d’Annecy en toile de fond.

L’attaque, jus­te­ment, vous y arri­ve­rez en 1h15 / 1h30 de marche, sur le sen­tier du col des Frêtes au départ du par­king du Parc Aventure ( Acro Aventure ). N’hésitez pas à mon­ter jusqu’au Parc pour vous par­quer, jus­te­ment…
Le che­min d’accès au col des Frêtes est 50 mètres avant le par­king.
Peu avant le col de Frêtes, dans un lacet, une sente par à gauche vers le pied de la dent sud.
Dès ce moment, un casque est for­te­ment conseillé, vous êtes au pied de la falaise !

Pas cer­tain que nous retour­nions dans cette ligne et cela est rare que nous l’écrivions !