Depuis mon premier passage en septembre 2016, avec Silvana, j’attendais une occasion pour retourner dans cette ligne réellement incroyable. A l’époque j’écrivais que c’est certainement la voie moderne, dans ces difficultés, la plus belle du Val d’Hérens. Si besoin, je confirme à nouveau mes dires.

L’ambiance y est tota­le­ment impro­bable. Imaginer grim­per sur un rocher fon­ciè­re­ment solide sur la tota­li­té de l’itinéraire, c’est pas for­cé­ment logique dans de ver­sant ! Et pour­tant ! Les 15 pre­miers mètres ne le sont pas, mais ils sont faciles. Le reste des 8 lon­gueurs est unique. Raide, solide, au soleil, seul et de sur­croît bien équi­pé. Aucune mau­vaise sur­prise n’est à craindre.

Le tra­cé approxi­ma­tif de la voie. La des­cente en rap­pel est dans l’axe. Un rap­pel sera décalé.

Le niveau 6a/6a+ obligatoire est recommandé pour avoir un peu de marge dans les longueurs. L’équipement est logique mais pourrait paraître aéré. Vous êtes en haute montagne et non en école d’escalade.

Les che­mins de pierre ! Durant l’escalade, le nom prend toute son ampleur. Les chutes de pierre dans les cou­loirs et la moraine voi­sine, sont constantes. Cela vous met­tra dans une ambiance de haute mon­tagne. La face est très raide et impo­sante. Elle pour­rait désta­bi­li­ser les grimpeurs.

Une ambiance qui est très proche d’Oxygène en face sud du Pavé, dans le mas­sif des Ecrins.

Pierre-Yves, mon second, avec qui nous avons déjà passablement bourlinguer, à trouvé cet itinéraire absolument génial. Son sourire à la sortie des longueurs raides, était un cadeau.

Pierre-Yves dans le haut de la deuxième lon­gueur. Vous voyez les deux sacs à dos sur le névé. L’ambiance est déjà imposée.

Rien que pour la 6ème lon­gueur, le détour en vaut la peine… Cette même lon­gueur, en école d’escalade serait un must. Un 6a tota­le­ment déver­sant sur sa pre­mière moi­tié et vous êtes à 230 mètres du sol. Ambiance garantie.

Le topo est en ligne depuis mon pre­mier pas­sage ( lien en fin d’ar­ticle. ). Anticipez bien le rap­pel déca­lé, car il n’est pas tou­jours aus­si facile à voir que je l’ai écris en 2016….

Les Chemins de pierre s’approchent facilement depuis les alpages de Remointse de Pragra (2476 m. ) Vous pouvez, selon la période, monter aux alpages en 4×4. Si vous posez le véhicule à l’alpage, pensez à prendre un filet pour entourer votre voiture. Car les vaches aiment poser leurs signatures sur les belles peintures métallisées…. Ou non !

La sor­tie de la 6ème lon­gueur. Toute la pre­mière par­tie est en dévers !

De l’alpage au pied de la voie, comp­ter 1h30/ 2h00. Il vous en fau­dra envi­rons 6 heures pour ava­ler les 8 lon­gueurs et les rap­pels de retour. Avec des cordes de 60 mètres vous serez net­te­ment plus confor­table !
Ajoutez 1h pour le retour à la voi­ture, toute embal­lée d’un magni­fique filet anti-vache !

Topos ci-dessous. Bonne grimpe à tous

Le topo Helyum.ch
Le topo C2C