L’un des moments que nous vivons régulièrement, quand nous pouvons travailler, sont les levers ou couchers de soleil… ou ceux de la lune.

Coucher de soleil sur le sixième som­met du Globe, Le Cho Oyu 8201 mètres.
Vu depuis notre camp de base au pied du Joborigiang en 2012

L’été, pra­ti­que­ment à chaque course, nous par­ta­geons ces minutes intenses avec nos clients.

Leurs cou­chers, je le recon­nais, res­tent plus excep­tion­nels… Pour cela il faut un bivouac, une « grosse » course qui se ter­mine tar­di­ve­ment où plus sim­ple­ment sor­tir du refuge à la bonne heure !

Les levers de soleil sont souvent bienvenus ! Ils nous réchauffent et nous permettent d’évoluer plus facilement dans le terrain technique car nous commençons à voir nettement plus loin que le faisceau de nos lampes frontales.

La magni­fique face Sud-Est du Mont-Blanc. Vu depuis l’a­rête Kufner

Ils peuvent aus­si nous stres­ser ! Déjà l’ambiance se réchauffe et je ne suis pas encore à tel ou tel endroit ! Dans tous les cas, ces levers de soleil marquent une cor­dée. Au tra­vers de l’article, j’espère pou­voir par­ta­ger ces moments incroyables avec vous. Le temps d’une lec­ture, vous pro­je­tez dans l’aube et son contraire, le cré­pus­cule.

Ecosse 2012, Ile de Skye. La tra­ver­sée du célèbre « Skye Ridge »
Levé de jour et du soleil sur la Cresta Signal.

Deux passages obligatoires de toutes nos journées de travail. Deux instants magiques ! Nous oublions souvent d’en profiter.

Toutes les images des levers ou cou­chers de soleil pré­sen­tées dans cet article sortent de mon objec­tif. Ce sont ces rares moments où j’ai su prendre le temps de m’arrêter pour en pro­fi­ter plei­ne­ment…

Au pied du Chimborazo lors de mon voyage en automne 2018
La magie des cou­chers de soleil Argentins. Ici à Piedra Parada.
Et pour ter­mi­ner, Alex, l’un des guides d’Helyum.ch, va cher­cher la lune. Montsant, esca­lade en Espagne.